Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Expresso

Incohérence populiste

En novembre dernier, le Parlement a réduit de 50 millions les dépenses de personnel pour 2017. A la tête des manieurs de ciseaux, la députation UDC. Les premières victimes de ces coupes? Les départements de la défense et des finances (gardes-frontières) dont cette même députation ne cesse de revendiquer l’accroissement des moyens pour répondre à ses angoisse sécuritaires. Résultat: l’armée ne pourra épuiser son nouveau et coquet budget, faute de personnel. | Jean-Daniel Delley

J’économise, tu paies (suite)

Schwyz connaît le seuil fiscal le plus bas du pays. Un célibataire paie déjà des impôts à partir d’un revenu annuel de 4’650 francs. Un relèvement de ce seuil à 12’000 francs, tel que proposé par une initiative socialiste, coûterait au canton 1,5 million. Trop cher, objecte la majorité parlementaire. Qui n’a pas hésité à abaisser le taux d’imposition des plus riches, privant le budget de 620 millions en quelques années. | Jean-Daniel Delley

Federer fédère

Les deux derniers tournois majeurs en tennis, l’US Open en 2016 et l’Australie en 2017, ont été remportés par des Suisses: Stan Wawrinka, d’origine polonaise, et Roger Federer, dont la mère vient d’Afrique du Sud. En 2003, un bateau helvétique financé par un Suisse d’origine italienne, Ernesto Bertarelli, fédère un équipage cosmopolite et ramène la coupe de l’America en Europe. Les Valaisans ont élu un conseiller d’Etat d’origine autrichienne, Oskar Freysinger. A propos, quelle est déjà la position de l’UDC, le parti de Freysinger, à l’égard des personnes venues de l’étranger? | Jacques Guyaz

Cherche désespérément: patron politique pour l’aménagement fribourgeois

A Fribourg, l’aménagement du territoire est une patate chaude refilée à l’un des derniers élus au Conseil d’Etat, seulement pour sa première législature. Réélu, Maurice Ropraz change de département. J.-F. Steiert, nouveau, lui succède. Ce sera le huitième patron de ce dossier en 35 ans.

Une stratégie à moyen et long terme est impossible. Les communes restent maîtresses de leur territoire. On comprend dès lors pourquoi le canton, avec ses vastes zones à bâtir dispersées et sa priorité à la voiture, ne donne pas l’exemple. | Michel Rey

A Fribourg, plus de riches et plus de pauvres

Les statistiques fiscales du canton de Fribourg pour 2014 viennent de paraître. En une année, le nombre des millionnaires a passé de 4’045 à 4’398, en augmentation de 8,7%. Une forte augmentation qui concerne également les revenus en dessous de 50’000 francs par an: un peu plus de 10%. En chiffres absolus, de 85’345 à 93’992 contribuables. L’augmentation est plus modeste pour les revenus entre 50 et 100’000 francs: de 51’207 à 53’025 contribuables soit +3,5%. Entre 100’000 et un million de francs, la croissance se monte à 4,5%, de 13’178 à 13’773 contribuables. | Charlotte Robert

Trump: le précédent tessinois

L’élection de Donald Trump ne devrait pas être une surprise pour la Suisse. Dans les années 90, Giuliano Bignasca déboule dans l’arène politique tessinoise. Son look n’inspire pas confiance, son langage grossier heurte. On doute de son intelligence et de son honnêteté. Mais son discours fait échos aux préoccupations de beaucoup de Tessinois inquiets pour leur emploi et leur salaire. Ces électeurs vont lui faire confiance. La Lega est devenu un acteur incontournable de la vie politique du Tessin. | Michel Rey

A9: une autoroute semée d’irrégularités

Le 25 novembre dernier, les autorités – la conseillère fédérale Leuthard en tête – ont inauguré un nouveau tronçon de l’autoroute A9 dans le Haut Valais. Ce projet a donné lieu à nombre de magouilles et souffert de l’incompétence et du laxisme des autorités responsables, couverts par le silence de la presse locale. Une saga largement documentée.

Le conseiller national Ruppen a souligné l’importance d’achever maintenant cette autoroute pour «la cohésion nationale». Il aurait pu ajouter «et pour la mise en œuvre de la politique des petits copains». | Jean-Daniel Delley

Ouverture de session

Le 28 novembre, les Chambres fédérales ouvriront leur session d’hiver par l’élection de leur président et bureau respectifs. Le Conseil national s’accordera ensuite une «brève interruption de séance», en clair une verrée, avant d’examiner une motion intitulée «Pas de relâchement du frein à l’endettement». De son côté, le Conseil des Etats passera directement à une discussion sur les aides financières à l’accueil extra-familial pour enfants. A chacun ses priorités. | Yvette Jaggi

CFF: la grande classe

Contre la jolie somme de 12’200 francs, les CFF offrent une mirifique Green Class à 100 personnes, élues sur concours, qui connaîtront la satisfaction de vivre une pleine année de mobilité durable multimodale. A leur disposition: une voiture privée BMW i3 électrique avec borne de recharge à domicile, un abonnement CFF de première classe ainsi que les véhicules Mobility et les vélos Publibike en partage. En prime: le privilège d’un traçage permanent par l’équipe de l’EPFZ chargée de suivre l’expérience pilote. En fin de parcours, les cobayes recevront une offre de reprise de «leur» BMW. | Yvette Jaggi

Ma main droite ignore ce que fait ma main gauche

Le Conseil d’Etat vaudois veut freiner l’explosion de la mobilité dans le canton et, à cette fin, limiter les déplacements en voiture pour le travail et surtout pour les loisirs. C’est inscrit dans sa vision 2040 pour la mobilité. Ce même gouvernement transmet au Grand Conseil la 4e adaptation de son Plan directeur cantonal, conformément aux exigences de la LAT. Il proclame fièrement sa volonté de permettre à toutes les communes vaudoises de profiter de la croissance démographique prévue d’ici 2030. Autrement dit, une mobilité débridée est annoncée! | Michel Rey

Rupture avec le capitalisme

C’est l’objectif inscrit dans le Programme du PSS depuis octobre 2010. Un objectif nettement plus radical que la rupture avec le néo-libéralisme alors préconisée par le Comité directeur. Mais un objectif partiellement réalisé par un acteur imprévu: la Banque nationale suisse.

En percevant un intérêt négatif sur les avoirs en compte de virement des banques, la BNS renonce non seulement à la lutte contre l’inflation et contre les placements improductifs, ses priorités traditionnelles, mais aussi à ce principe cardinal du capitalisme qu’est une stimulante rémunération des capitaux. | Yvette Jaggi

Cherchez l’erreur

Le groupe de presse Tamedia a annoncé le licenciement de 24 journalistes à 24 Heures et à la Tribune de Genève. En 2015, il a engrangé un bénéfice net de 334 millions de francs, au premier semestre 2016 de 55,8 millions. Son directeur général a vu passer sa rémunération de 3,08 millions en 2014 à 6,1 millions en 2015. | Jean-Daniel Delley

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP