Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste du 31 octobre 1963 au 24 juin 2021
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Après 58 ans, Domaine Public a cessé de paraître. Ce site ne publiera plus de nouveaux articles et est en cours de transformation pour présenter l'histoire et les archives du journal.

L’évasion fiscale plombe le développement des pays pauvres

Elle représente un multiple de l’aide publique, et les banques suisses, notamment, en profitent

Plusieurs organisations helvétiques font signer une pétition pour que soit augmentée à 0,7% du PNB l’aide suisse au développement. Une pression nécessaire quand on sait que cette aide n’est pas épargnée par les mesures d’économies budgétaires. La Suisse, avec 1,68 milliards de $ (2007) – 0,37% de son PNB –, ne pointe qu’au 12ème rang des 15 pays membres du Comité d’aide au développement de l’OCDE.

On peut bien sûr discuter de la pertinence d’un tel critère qui ne tient pas compte de la qualité de l’aide. Mais il est un phénomène plus déterminant encore qui plombe le développement des pays pauvres: l’évasion fiscale. Les estimations sont certes peu précises, mais l’ordre de grandeur représente un multiple des sommes consacrées à l’aide par les pays riches. Global, le périodique d’alliancesud, la communauté de travail des principales organisations suisses d’aide au développement, cite l’évaluation d’un expert du Réseau international pour la justice fiscale (www.taxjustice.net): un flux annuel d’argent non déclaré entre 1’000 et 1’600 milliards de $, dont la moitié en provenance des pays en développement. Une partie non négligeable de ces fonds sont déposés en Suisse, protégée par le secret bancaire, puisque l’évasion fiscale n’est pas considérée chez nous comme un délit de caractère pénal.

Le Secrétariat d’Etat à l’économie (Seco) conduit actuellement une campagne de sensibilisation contre le travail au noir en affichant le slogan «L’argent au noir sent mauvais». L’argent de l’évasion fiscale, qui prive les budgets des pays pauvres des moyens nécessaires à leur développement n’a-t-il pas d’odeur?

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/9812 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/9812

Thématiques

Accueil

Auteures / Auteurs

Les articles

Les publications

Le Kiosque

À propos de DP