Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste du 31 octobre 1963 au 24 juin 2021
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Après 58 ans, Domaine Public a cessé de paraître. Ce site ne publiera plus de nouveaux articles et est en cours de transformation pour présenter l'histoire et les archives du journal.

La leçon de la bulle hypothécaire américaine

Pas de marché sain sans un cadre normatif fort

La Bourse est le lieu de rencontre des entreprises en quête de capitaux et des investisseurs qui cherchent à placer leur épargne. Elle garantit une allocation efficace des ressources financières dans un face-à-face de l’offre et de la demande, conformément aux règles d’autorégulation propres à un marché. Voilà pour la théorie. Une théorie une nouvelle fois prise en défaut à l’occasion de l’endettement hypothécaire américain.

Pour faire face à la chute brutale et sévère des cours et assurer l’approvisionnement en liquidités, condition de fonctionnement des marchés boursiers, les banques centrales ont dû y injecter des dizaines de milliards de dollars. A cette occasion, on n’a pas entendu les protestations des coryphées d’un libéralisme pur et dur, pourtant prompts à dénoncer les interventions des pouvoirs publics. Par ailleurs la bulle hypothécaire américaine a révélé au grand public les mécanismes complexes de dispersion du risque, poussés à un point tel qu’il est devenu impossible d’identifier les produits financiers proposés aux investisseurs.

Cette péripétie, en espérant qu’elle en reste une, nous rappelle qu’un marché se nourrit de la confiance des opérateurs et que cette confiance exige une grande transparence, toutes conditions qui ont fait défaut dans cette affaire. C’est dire que l’économie de marché implique un cadre normatif fort, garanti par les pouvoirs publics. Les pères du libéralisme l’avaient bien compris. Leurs descendants actuels l’oublient. Et quand le président français réclame de ses partenaires du G8 des mesures plus efficaces de contrôle, il se moque du monde: dans un marché financier globalisé, des règles qui ne s’imposeraient pas à tous les Etats seraient vaines. Or les grandes puissances économiques tolèrent toutes des paradis où les spéculateurs peuvent impunément se livrer au jeu de l’avion.

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/9606 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/9606

Thématiques

Accueil

Auteures / Auteurs

Les articles

Les publications

Le Kiosque

À propos de DP