Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste du 31 octobre 1963 au 24 juin 2021
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Après 58 ans, Domaine Public a cessé de paraître. Ce site ne publiera plus de nouveaux articles et est en cours de transformation pour présenter l'histoire et les archives du journal.

Nestlé, sponsor du canton de Vaud

 Peter Brabeck s’affiche sur vaud.ch

Le tout nouveau site Internet de la promotion économique vaudoise fait très fort. Le canton n’a pas besoin de vanter  les mérites de sa place économique. Le patron de Nestlé s’en charge. La photo de Peter Brabeck s’affiche à l’ouverture du portail www.vaud.ch, suivie d’une interview fort élogieuse.

«Le canton de Vaud possède des infrastructures excellentes dans un cadre merveilleux au centre de l’Europe».  Ces atouts sont  répétés depuis des décennies par tous les  promoteurs de la région lémanique. Pour  finir de convaincre ses homologues étrangers, Brabeck y met une touche personnelle. Il se sent chez lui dans le canton dont la qualité de vie exceptionnelle est très attrayante pour ses employés venant d’autres pays. Il  ajoute également un compliment à l’adresse des autorités. Un  bon contact  avec le canton est «un avantage non négligeable qui permet de traiter les affaires de manière pragmatique et efficace».  Ce véritable engouement  pour le canton n’empêche pourtant pas Nestlé d’apprécier les charmes de Zoug, son lac et  son paradis fiscal qui accueille le registre des actionnaires de la multinationale veveysanne.

L’attrait du Léman pour le siège des multinationales n’est plus à démontrer. Mais au-delà de ce qui n’est qu’un lieu commun, l’interview de Peter Brabeck apporte un témoignage moins banal.  Nestlé investit et investira 370 millions  à Orbe et Avenches dans des usines de production. La multinationale sait calculer. Elle choisit  de telles localisations pour ses cafés solubles et en capsules non pas pour le confort de ses collaborateurs, mais parce que le coût de la main d’oeuvre y est compétitif. Sur le site Vaud.ch, Brabeck vante la flexibilité du marché et le goût du travail bien fait.  Mais à l’interne, devant ses cadres, il est plus explicite encore. Il affirme préférer, et de loin, les conditions suisses à celles de la France.
 
La faiblesse du franc accentue la compétitivité de la place économique suisse. Les prouesses du commerce extérieur en apportent la preuve. Ces données économiques parlent en faveur d’une revalorisation des salaires qui font du surplace. Nous ne parlons pas, évidemment, de celui de Peter Brabeck.

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/9568 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/9568

Thématiques

Accueil

Auteures / Auteurs

Les articles

Les publications

Le Kiosque

À propos de DP