Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste du 31 octobre 1963 au 24 juin 2021
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Après 58 ans, Domaine Public a cessé de paraître. Ce site ne publiera plus de nouveaux articles et est en cours de transformation pour présenter l'histoire et les archives du journal.

La continuité et l’inédit

Les candidats de gauche accèdent désormais par la grande porte au Conseil d’Etat vaudois.
Pierre-Yves Maillard obtient la majorité dés le premier tour des élections cantonales, du jamais
vu dans le pays de Daniel-Henri Druey, et Anne-Catherine Lyon manque de justesse son élection.

Les candidats de gauche rentrent désormais par la grande porte au Conseil d’Etat, comme l’a souligné l’éditorialiste du Temps (Yelmarc Roulet, 12 mars 2007). Pierre-Yves Maillard obtient la majorité dés le premier tour, du jamais vu dans le canton de Vaud, et Anne-Catherine Lyon échoue à moins d’un pour cent du seuil fatidique. Cependant, en 2002 déjà, un Vert et deux socialistes avaient remporté le ballottage général pour l’exécutif, laissant derrière eux les quatre élus de droite, talonnés par Josef Zisyadis qui avait failli ravir la dernière place disponible au libéral Charles-Louis Rochat.

La personnalité des candidats reste déterminante pour le Conseil d’Etat tout autant que la composition des listes. Les Verts en font l’amère expérience. Alors que le parti progresse au Grand Conseil – même dans les arrondissements campagnards – François Marthaler et, surtout, Philippe Martinet, occupent esseulés le fond du classement. Le paradoxe, mais retourné, touche également le succès de Pascal Broulis et de la liste de droite, qui sortent indemnes de la déroute des radicaux et des libéraux au parlement. Et quand le profil des candidats au gouvernement s’additionne aux bons résultats du parti au Grand Conseil, comme dans le cas de Pierre-Yves Maillard et de Jean-Claude Mermoud, l’élection au premier tour devient plus aisée que par le passé quand le pouvoir libéral radical dictait sa loi.

A gauche comme à droite, le choix d’un candidat du camp rival n’est pas/plus un tabou. Le triomphe de Pascal Broulis, promis à la présidence du collège, et de Pierre-Yves Maillard découle à la fois de leur popularité transversale et du vote indifférent aux clivages partisans et idéologiques.

Les Vaudois ont choisi la stabilité, aussi bien au Conseil d’Etat qu’au Grand Conseil. A l’exécutif, ils ont souscrit de plein gré, pour le moment, aux listes bloquées des partis, destinées à garantir une certaine continuité avec le gouvernement sortant. L’écart des Verts a été promptement sanctionné alors que la liste du centre droit, comme celle des socialistes et du POP, a été primée, au nom du pragmatisme qui semble bien réussir au canton ces derniers temps. Au Grand Conseil, les rapports de force bougent quelque peu à l’avantage de rouges roses verts, en gros ils gagnent deux sièges. Mais la stabilité semble de mise. Les jeunes «bousculeurs», dont Jean Christophe Schwaab est le prototype, le rajeunissement de la députation socialiste, notamment à Lausanne, ainsi qu’une nouvelle avancée des femmes députées (de 43 sur 180 à 44 sur 150) pourraient cependant dynamiser les débats et réserver quelques surprises.

En revanche, le scrutin ébranle les anciens équilibres au sein des deux camps. L’extrême gauche perd plus de la moitié de ses députés au profit d’une polarisation nouvelle entre socialistes et écologistes qui devront retrouver le fil d’une alliance mise à rude épreuve pendant la campagne électorale, même si au deuxième tour une liste à trois en découdra avec les deux bourgeois restants. L’UDC, de son côté, devance les libéraux à quelques encablures des radicaux. Ils composent ainsi un bloc apparamment plus homogène qu’auparavant mais qui pourrait rapidement éclater sous le coup d’intérêts et d’appétits antagonistes, tels que la revendication d’un deuxième siège gouvernemental pour les démocrates du centre.

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/9451 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/9451

Thématiques

Accueil

Auteures / Auteurs

Les articles

Les publications

Le Kiosque

À propos de DP