Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste du 31 octobre 1963 au 24 juin 2021
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Après 58 ans, Domaine Public a cessé de paraître. Ce site ne publiera plus de nouveaux articles et est en cours de transformation pour présenter l'histoire et les archives du journal.

Vaud, un canton SDF

Après le feu, la salle du Grand Conseil vaudois brûle de l’inertie du Conseil d’Etat.

Le 14 mai 2002, un incendie non maîtrisé consumait en pleine nuit la salle du Grand Conseil vaudois. La toiture du bâtiment était précisément en réfection lourde lorsque le feu anéantit le chantier. Comme le Grand Conseil, durant les travaux, avait prévu de siéger à l’Aula du Palais de Rumine, il n’eut pas à interrompre ses sessions. Mais le provisoire dure toujours. Et l’esplanade où se dressait le Parlement n’est qu’une palissade, agrémentée de panneaux historiques et didactiques qui évoquent ce que fut ce haut lieu de la souveraineté cantonale.

Il est vrai qu’en septembre 2003 le Conseil d’Etat a fait voter un moratoire de dix-huit mois retardant le projet de restauration, vu la situation des finances cantonales. Le moratoire est échu, mais rien n’a bougé. Les finances sont rétablies, mais aucun crédit n’a été voté. Pourtant une motion enjoint le Conseil d’Etat de relancer les travaux. Ce sont les termes dont use le Conseil d’Etat pour la résumer. Relancer. Pour un peu, il écrirait qu’il n’y a pas le feu.

La capacité du canton à investir et à dépenser stimule – nous sommes en période électorale – les propositions. Mais il est un objet qui devrait s’imposer à tous, qui n’est pas une priorité ou une priorité des priorités, mais une évidence : la restauration de la salle du Grand Conseil. En 1803 sa construction fut un geste politique fort, décidé quand bien même les ressources financières étaient mal assurées. De surcroît la création de Perregaux, dans le style néo-classique, et l’hémicycle de la salle des délibérations (ce salon campagnard) furent une réussite architecturale. Elle crée l’obligation de s’en montrer digne.

L’ensemble de la place du Château devra être comprise dans le périmètre de restauration. La place n’est plus qu’un parc à voitures et le major Davel a depuis trop longtemps été dévolu au rôle de gardien du parking, notamment des voitures du Conseil d’Etat qu’il surveille de plus près.

Vaud a voulu se donner une nouvelle constitution. Qu’il se donne aussi un domicile fixe.

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/9414 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/9414

Thématiques

Accueil

Auteures / Auteurs

Les articles

Les publications

Le Kiosque

À propos de DP