Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste du 31 octobre 1963 au 24 juin 2021
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Après 58 ans, Domaine Public a cessé de paraître. Ce site ne publiera plus de nouveaux articles et est en cours de transformation pour présenter l'histoire et les archives du journal.

Benedikt Weibel : Anarchie et direction des CFF

Ce
titre étrange résume une biographie en allemand consacrée à Benedikt
Weibel, le «boss rouge» qui vient de fêter son 60ème anniversaire et
quittera les CFF à la fin de l’année. Elle nous renseigne sur la vie du
«patron» et de l’entreprise, d’un «soixante-huitard» et d’un important
service public.

Chacun lit ce livre à sa façon. Essayons de le découvrir en socialiste
syndicaliste et en citoyen, tout en imaginant ce qu’un gauchiste, un
libéral conservateur ou un cheminot peuvent en penser.

Disons-le d’emblée : Weibel est un membre atypique du parti socialiste
suisse. Avant d’adhérer il a frôlé les milieux proches des
organisations progressistes POCH et vécu dans une communauté de cette
tendance. Il croyait à l’anarchie jusqu’au moment où il a découvert que
l’absence de règles ne permettait pas le fonctionnement de l’économie.
Il est heureusement resté fidèle à sa décision de ne pas travailler
pour une entreprise privée.

Son activité aux CFF n’a pas toujours été appréciée par le personnel,
mais son attitude en faveur du service public a été un atout en sa
faveur : il n’a pas de voiture. Pour se déplacer, Benedikt Weibel
utilise dans la mesure du possible les transports publics. Lors de la
transformation des CFF en société anonyme, il a exigé une rémunération
bien inférieure à ce que le conseil d’administration envisageait.

Weibel est guide de montagne breveté, par amour de la grimpe et
peut-être par atavisme. Son père a même failli perdre la vie dans une
crevasse lors d’une course où se trouvait celui de Jean Ziegler. Cela
explique peut-être son amour pour les «cordées» qui lui assurent des
contacts utiles pour ses diverses fonctions. Les conservateurs parlent
d’une marche dans les institutions, les journalistes évoquent les
«capteurs d’héritage» Les socialistes traditionnels et les gauchistes
n’hésitent pas à parler de trahison.

Les auteurs, deux collaborateurs du Sonntagsblick, ont réussi une œuvre
de vulgarisation dont la lecture devrait être prise en compte par des
lecteurs ayant des notions suffisantes d’allemand.   

cfp

Christian Dorer, Patrick Muller, Der rote Boss-Die Benedikt Weibel Story, Orell Füssli Verlag, Zurich, 2006.

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/9261 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/9261

Thématiques

Accueil

Auteures / Auteurs

Les articles

Les publications

Le Kiosque

À propos de DP