Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste du 31 octobre 1963 au 24 juin 2021
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Après 58 ans, Domaine Public a cessé de paraître. Ce site ne publiera plus de nouveaux articles et est en cours de transformation pour présenter l'histoire et les archives du journal.

Edito : Fors l’honneur

Lorsque le référendum fut lancé contre les lois sur l’asile et les étrangers,
le risque avait été évalué et, en toute connaissance de cause, couru.
D’abord celui d’un échec quasi certain. Car si antérieurement les
initiatives populaires sur ce thème, lancées par l’UDC, furent proches
du succès majoritaire, il était facile de prévoir que les mêmes thèmes,
parés du sceau officiel, celui du Conseil fédéral et du parlement,
trouveraient dans le peuple une large approbation. Plus précisément
encore, le référendum avait ce désavantage d’offrir à Christoph Blocher
une naturalisation facilitée dans son rôle de conseiller fédéral. Non
seulement il avait l’occasion de parler au nom du collège, mais il
pouvait se targuer, au vu du résultat, de la légitimité plébiscitaire
de son action et de sa vision.

Les risques évalués, la décision de lancer le référendum fut pourtant
légitime. A l’opportunité, politique, qui aurait conseillé la prudence
s’opposait une exigence morale. Ce fut, chose rare, un référendum pour
l’honneur.

La résistance fut conforme à ce qu’on pouvait espérer. S’engagèrent des
personnalités détentrices d’une autorité reconnue, morale, politique,
intellectuelle, culturelle. Ce ne fut pas, comme souvent, la liste
assez banale de personnalités qui, à la veille d’une votation, vous
recommandent le bon choix. Ce fut authentiquement une résistance, un
refus profond : «Non possumus».

Faut-il au vu du résultat constater, amers, comme l’ont fait quelques
commentateurs, que ces autorités morales ne pèsent pas lourd face aux
autorités politiques ou aux relais moins visibles qui font l’opinion ?
Non, car elles ne répondent pas de la logique majoritaire. Or le
problème est, sera, permanent. Les cantons auront à appliquer les
nouvelles dispositions. Dans quel esprit le feront-ils?

Et les parlementaires et le Conseil fédéral lui-même qui ont accepté
par suivisme un durcissement de la loi en cours de discussion seront
rendus attentifs à ces résistances. La résistance exemplaire laissera
sa marque, l’honneur en plus.

ag

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/9235 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/9235

Accueil

Auteures / Auteurs

Les articles

Les publications

Le Kiosque

À propos de DP