Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste du 31 octobre 1963 au 24 juin 2021
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Après 58 ans, Domaine Public a cessé de paraître. Ce site ne publiera plus de nouveaux articles et est en cours de transformation pour présenter l'histoire et les archives du journal.

Religion : Fin de l’Eglise nationale vaudoise

Les
Constituants vaudois n’ont pas voulu séparer l’Eglise de l’Etat. Mais
ils ont dû reconnaître, ce que révèle le recensement, qu’il n’y a plus,
face au corps politique, une mais des Eglises.

Les pasteurs d’une Eglise qui n’osait plus s’appeler nationale, mais
évangélique réformée, tout en conservant un statut officiel, seront
désormais, si l’on ose dire, défonctionnarisés. L’Eglise catholique et
ses paroisses ne toucheront plus en francs des équivalents pasteurs,
proportionnellement au nombre de fidèles de sa confession. Désormais
ces deux Eglises seront directement reconnues, s’organisant
elles-mêmes, et recevant une subvention au titre de leur contribution à
la cohésion sociale. Fin de l’Eglise protestante considérée comme
constitutive de l’identité cantonale, pour autant que le Grand Conseil
adopte le projet gouvernemental. Ce qui signifie que les Eglises ne
seront plus subventionnées au nom d’une tradition historique élargie
aux catholiques par souci de tolérance et d’équité, mais directement en
raison de leur rôle utile, de même que, si on ose cette comparaison
profane, les paysans sont payés pour leur participation à l’entretien
du paysage.

Mais en coupant le cordon historique, l’Etat fait apparaître clairement
qu’il finance une idéologie. Pourquoi, comme contribuable, devrais-je
directement soutenir une Eglise, telle l’Eglise catholique, dont je ne
partage pas les conceptions sur l’homosexualité ou le rôle des femmes ?

Il paraît évident qu’on est à mi-chemin de la séparation claire et de
la laïcisation. Mais à ce stade devrait être obtenue au moins une
révision de la jurisprudence du Tribunal fédéral qui n’autorise pas la
déduction sur l’impôt de la part réservée au culte.

Ou sinon l’Etat devrait prévoir une fondation laïque, à but social
reconnu par tous, à laquelle serait versée une contribution
correspondant au nombre de ceux qui se déclarent expressément
non-croyants.   

ag

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/9131 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/9131

Thématiques

Accueil

Auteures / Auteurs

Les articles

Les publications

Le Kiosque

À propos de DP