Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste du 31 octobre 1963 au 24 juin 2021
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Après 58 ans, Domaine Public a cessé de paraître. Ce site ne publiera plus de nouveaux articles et est en cours de transformation pour présenter l'histoire et les archives du journal.

Nouveau Conseil des droits de l’homme : La force têtue des résolutions

Parmi
les avancées que constitue la mise en place du Conseil des droits de
l’homme
, les spécialistes ont souligné l’importance de sa convocation
régulière et périodique. Le rythme des séances peut paraître bien
formel au regard de l’enjeu, c’est pourtant un facteur primordial.

Des participants au travail des commissions onusiennes (il s’agissait
de l’Organisation internationale du travail) nous avaient convaincus
que le seul fait qu’une plainte ou les conclusions d’une enquête soient
portées à l’ordre du jour était pour une délégation un opprobre
incommodant, mais encore plus quand, session après session, l’objet ne
pouvait pas être liquidé. Le pays visé ne supportait pas l’accusation
d’inertie. Certes l’efficacité n’est pas directe comme si le pays visé
agissait par conviction et non pas par souci d’apparaître fréquentable.
Mais l’exercice est pourtant positif : il maintient la pression ; il
empêche que des résolutions généreuses, ratifiées par les pays membres,
soient considérées comme des garnitures verbales.

La défense des droits de l’homme est de même ordre et plus complexe
encore. Le vote quasi unanime de l’Assemblée des Nations unies ne
correspond pas au nombre répertorié des pays authentiquement
démocratiques. Et l’on sait combien la notion élastique de «sécurité
intérieure» justifie tous les abus du pouvoir sur place. Il est
d’autant plus important que le Conseil en session régulière redonne son
sens plein aux mots. Les dictatures ne tomberont pas au souffle des
résolutions. Mais peut-être les omnipotents de la planète découvriront
que tout n’est pas possible sur la scène internationale ou des
opposants sauront que, condamnés dans leur pays, ils ne sont pas
oubliés, ni internationalement abandonnés.

On se félicite que la diplomatie suisse, à l’intérieur de l’ONU, ait pu
contribuer à cette avancée et que Genève y soit
associée.   

ag

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/9020 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/9020

Thématiques

Accueil

Auteures / Auteurs

Les articles

Les publications

Le Kiosque

À propos de DP