Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste du 31 octobre 1963 au 24 juin 2021
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Après 58 ans, Domaine Public a cessé de paraître. Ce site ne publiera plus de nouveaux articles et est en cours de transformation pour présenter l'histoire et les archives du journal.

Edito: Elections communales vaudoises : Vert comme une rose

Dans
son langage délicatement imagé, la presse gratuite parle de «tsunami
rose dans les grandes villes» (20 minutes du 13 mars 2006). «Vague
rose-verte dans les villes vaudoises», titre plus sobrement Le Temps
dans son édition du même lundi.

Le fait est là : les plus grandes communes du canton se retrouvent
politiquement urbanisées. C’est-à-dire avec une forte proportion, voire
une majorité nouvelle ou renforcée, d’élus portant les couleurs rose et
verte. Dans le vent, et davantage que simplement à la mode, les Verts
remportent pratiquement partout des succès collectifs, outre les
performances personnelles (et attendues) de Daniel Brélaz à Lausanne ou
de Jacques Delaporte à Montreux.

Les socialistes ne sont pas en reste, au niveau municipal tout au moins
; Lausanne, Morges, Nyon, Vevey sont bien en mains. Dans les conseils
communaux, la reprise s’amorce à Yverdon et la progression se confirme
à Morges, à Sainte-Croix, à Payerne, à La Tour-de-Peilz. Même à Bex,
les socialistes, syndic réélu dès le premier tour en tête, ne
«souffrent» pas de la situation sur le front de l’asile – contrairement
à Vallorbe. Pully sera bientôt, avec un syndic socialiste, la seule
ville vaudoise à majorité encore radicale-libérale.

L’inversion de tendance est spectaculaire par rapport aux années
huitante, une génération en arrière. Les radicaux passaient pour
insubmersibles, alors qu’ils n’en finissent pas de creuser le fond au
fur et à mesure qu’ils le touchent. Les libéraux se sentaient
définitivement supérieurs, y compris par rapport à leurs cousins de
l’Entente, qu’ils égratignaient continuellement. Les Verts, pas encore
partout connus sous ce nom, se trouvaient un peu seuls dans la forêt
malade et du côté de la croissance zéro. Et les socialistes, en perte
de vitesse au niveau fédéral, partagés entre défense des travailleurs
et protection de l’environnement, ne faisaient qu’entrevoir l’issue
«locale», la conquête de nouvelles majorités de base dans les villes et
les cantons.

Aujourd’hui, les roses et les verts sont aux affaires, assumant
davantage de responsabilités à chaque législature. Nouveau défi, relevé
avec brio dans la capitale vaudoise et dans un nombre croissant de
grandes communes. Pas étonnant que la prochaine étape s’annonce moins
longue que prévu. Rendez-vous au printemps 2007, pour le désormais
possible renouveau cantonal.       

yj

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/9003 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/9003

Thématiques

Accueil

Auteures / Auteurs

Les articles

Les publications

Le Kiosque

À propos de DP