Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste du 31 octobre 1963 au 24 juin 2021
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Après 58 ans, Domaine Public a cessé de paraître. Ce site ne publiera plus de nouveaux articles et est en cours de transformation pour présenter l'histoire et les archives du journal.

Cinéma suisse : Des films sans spectateurs

La
Suisse tourne beaucoup de longs-métrages, de fiction et documentaires,
par rapport à sa population. Elle devance tous ses voisins européens.
Chaque année on produit quatre films pour un million d’habitants contre
2,5 en France ou un au Royaume-Uni. L’Office fédéral de la statistique
s’amuse de ce record qui s’ajoute à la prolifération disproportionnée
des titres de presse malgré leur lente disparition ou la profusion de
spectacles sans commune mesure avec l’offre des autres pays.

Fatalement, l’audience reste modeste. Depuis 1995, quatre pellicules
sur dix ont touché moins de 1 500 personnes, alors que deux œuvres
seulement ont réuni plus de 250 000 spectateurs. Le succès populaire
ressemble à une chimère. On comprend peut-être mieux le souhait d’un
cinéma davantage à la recherche de son public exprimé par Nicolas
Bideau, nouveau responsable de la section cinéma de l’Office fédéral de
la culture.

L’OFS souligne également l’augmentation constante des films produits,
tous formats confondus. En dix ans ils ont presque doublé, 87 en 1995
et 150 en 2004 avec une pointe de 178 un an plus tôt. Les subventions à
leur tour ont triplé. Confédérations, communes, cantons, télévisions
nationales et autres fonds et fondations privés et publics ont alloué
22 millions de francs en 1995 et près de 65 millions en 2004. Alors
qu’au début de la décennie considérée les institutions publiques
garantissaient la moitié du financement, à son terme ce sont les
chaînes nationales qui alimentent désormais le gros des
budgets.   

md

Réaction :

Des spectateurs en-dehors des cinémas – (Jacqueline Veuve) – 30.03.2006

[…]

Dans votre numéro du 3 mars 2006 vous reprenez – ce qui n’est pas très
sympathique – dans un article intitulé « Cinéma suisse – des films sans
spectateurs » les chiffres de l’OFS, en signalant que 4 films sur 10
n’ont touché que 1500 personnes. L’Office fédéral de la statistique ne
tient pas compte d’un nombre important de personnes qui voient les
films dans les écoles, universités, EMS etc.

Comment peut-on comparer l’incomparable? On sait qu’un film
documentaire n’attire pas autant de monde qu’une fiction, mais sa durée
de vie est beaucoup plus longue. Par exemple, mes films qui ont, pour
certains, plus que 10 ans, continuent à être montrés au public et
diffusés à la télévision. En plus, on oublie que des milliers de
personnes verront des films « à petit public » à la télévision et dans
les festivals.

[…]

Acquarius Film Production
Jacqueline Veuve,
Les Monts-de-Corsier,
28 mars 2006

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/8987 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/8987

Thématiques

Accueil

Auteures / Auteurs

Les articles

Les publications

Le Kiosque

À propos de DP