Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste du 31 octobre 1963 au 24 juin 2021
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Après 58 ans, Domaine Public a cessé de paraître. Ce site ne publiera plus de nouveaux articles et est en cours de transformation pour présenter l'histoire et les archives du journal.

Centre Paul Klee : La folie de la ligne

Schöngrün, périphérie de Berne. Le Centre Paul Klee
fait des vagues entre une villa préindustrielle et le cimetière de
Schosshalden, où repose l’artiste avec sa famille. Le bâtiment répond
au souffle du peintre. Renzo Piano l’a voulu à la gloire de l’œuvre,
mais également porteur de «quelque chose que la nature aurait pu
créer». Trois collines métalliques façonnent un terrier géant, un
couloir de 150 mètres court sur toute la longueur du centre. Double
ironique de l’autoroute qui file en contrebas. A l’arrière on cultive
plantes et légumes comme une scénographie grandiose de teintes et de
couleurs. Dans le ventre du serpent repu, les visiteurs circulent à
leur guise, 200 000 à ce jour. Il y a une sorte de nonchalance
laborieuse. Chaque voûte abrite une activité. Au nord, le Kindermuseum
Creaviva, pays des Merveilles pour les enfants. Au centre, l’une sur
l’autre, l’exposition permanente consacrée à Paul Klee et un espace
ouvert aux manifestations temporaires. Au sud, se nichent
l’administration et les archives scientifiques consacrées à l’artiste
ainsi qu’à son influence sur l’histoire de l’art.
Le désordre débonnaire où se vautrent les plus petits accuse la
symétrie sévère de la collection, forte de 4 000 pièces. Des panneaux
scandent la surface en autant de cabinets plus intimes. Les tableaux
racontent par fragments l’histoire d’une peinture mosaïque. Sur les
murs, on peut lire le récit signalétique d’une existence à la fois
bourgeoise et subversive. Et quand on lève les yeux, la voûte de fer et
de bois donne le vertige, comme un ciel armé lourd et enivrant.
Le monument – 115 millions de francs pour le construire, environ six
pour l’exploiter – s’inspire de Paul Klee. La ligne folle des trois
cloches sorties de terre rappelle son amour du trait. Il y a une
communauté fragile entre le bâtiment et l’artiste. L’un et l’autre
capables de rassembler mécènes, institutions, autorités, partis et
citoyens (78% des électeurs de Berne ont dit oui au musée en 2001),
tous solidaires d’un projet exemplaire pour la ville, le canton, les
communes voisines, la famille et les collectionneurs. Désormais marque
ondoyante du génie individuel et collectif.    
md


Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/8941 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/8941

Thématiques

Accueil

Auteures / Auteurs

Les articles

Les publications

Le Kiosque

À propos de DP