Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Forum: L’espace anonyme de l’insécurité

L’insécurité est un thème aujourd’hui très médiatisé et devenu politiquement incontournable. Or, il faut distinguer l’insécurité du sentiment d’insécurité. Ce sentiment résulte certainement d’avantage de la fragilisation sociale de la société par la précarité de l’emploi, la diminution des prestations sociales, la crainte d’une contamination alimentaire, d’une menace terroriste et du développement des biotechnologies que des problèmes de criminalité, de délinquance et de vandalisme.
Or, on préfère s’attaquer aux effets et non aux causes du problème. La droite s’est approprié ce thème de l’insécurité et en a fait son cheval de bataille. Comme solution, elle prône la répression et les actions à «effets cosmétisants» plutôt que la prévention des problèmes de fond, dès lors qu’on sait pertinemment qu’un Etat policier ne résorbe nullement l’insécurité et tend même à l’augmenter sur le long terme. Ces fausses solutions ne sont que poudre aux yeux, mais donnent malheureusement, à court terme, l’illusion d’un résultat.
Au contraire, il faut mener un combat de longue haleine, effectuer un travail plus durable, moins médiatique et spectaculaire, par des actions dans des domaines tels que l’éducation, les prestations sociales, etc.

L’aménagement des espaces publics

Mais il y a aussi des mesures à prendre en matière d’aménagement du territoire. En effet, la qualité du milieu dans lequel évolue un individu influence fortement sa sensation de bien-être et de sécurité.
Le bruit, la pollution, et les accidents de la circulation sont des facteurs réels d’insécurité. La confiscation de l’espace public par le transport routier a créé une coupure entre ses différents usagers. La transformation des rues en routes a rendu l’espace public objectivement dangereux : les accidents de la circulation représentent la première cause de mortalité chez les jeunes, soit environ 600 morts en Suisse chaque année. Au lieu de redonner aux espaces publics leur mixité, de réapprendre la cohabitation entre les différents acteurs de la ville, on s’accroche au sacro-saint désir de mobilité qui fait de la voiture un «mal nécessaire» et lui subordonne l’espace urbain. Sans rejeter complètement la voiture, il faut lui rendre une place qui permette d’intégrer, au sein du même espace public, d’autres formes de mobilité (bus, vélos, trottinettes, piétons ?) et d’autres usages.

Les non-lieux de l’incivilité

Il y a aussi des espaces qui incitent aux incivilités et à la criminalité. Ce sont les non-lieux produits par l’urbanisme moderniste du début du xxe siècle, des espaces résiduels et subits, conséquence d’une nouvelle société basée sur une nouvelle mobilité : abords des gros ouvrages de génie civil, espaces extérieurs des quartiers de banlieues, parkings souterrains, dessous de ponts, bas-côtés de routes, etc. Ces espaces sont «désocialisés» donc inhabités, car inhabitables. Ce sont des zones de non-droit, des ghettos à l’échelle d’un quartier, d’un parking ou d’une cour. Ils ne sont pas propices à une activité sociale naturelle qui rend la plupart des délits et incivilités impossibles dans un lieu «habité».
Ainsi, quand on habite un immeuble de banlieue, les espaces extérieurs au logement ne sont plus utilisés pour les pratiques sociales habituelles telles que rencontres, discussions entre voisins, jeu, partage, etc. On y constate un repli sur soi et un désinvestissement croissant des abords directs de l’appartement, la cage d’escalier, le trottoir. Or l’intérêt que l’on porte à sa rue, à son quartier, à sa ville, à sa région est essentiel pour que le «contrôle» social de l’espace public puisse s’effectuer, pour éviter de l’abandonner à la vie clandestine et accepter l’apparition de ghettos.

Urbanisme et contrôle social

Il est donc essentiel de redéfinir des lieux où ce «contrôle» social s’établisse naturellement plutôt que de «fliquer» des lieux impossibles à contrôler. Il faut s’employer à rendre ces lieux habitables et pour ce faire, concevoir des espaces publics permettant de retrouver les valeurs essentielles de partage, d’échange et de solidarité, en faire des lieux où les gens vivent ensemble et non pas les uns à côté des autres.
En rendant les espaces publics à l’humain, en favorisant leur mixité, en les rendant accessibles à tous, en augmentant leur transparence, ces espaces non qualifiés, zones de non-droit propices à l’insécurité, disparaîtront. Il faut créer des lieux à la mesure de l’homme !

Site web: www.tribu-architecture.ch

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/8707 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/8707

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP