Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste du 31 octobre 1963 au 24 juin 2021
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Après 58 ans, Domaine Public a cessé de paraître. Ce site ne publiera plus de nouveaux articles et est en cours de transformation pour présenter l'histoire et les archives du journal.

Presse : Les exilés du Grand Journal vaudois

Le nouveau 24 heures naît à la fin de ce mois. Il absorbe les deux quotidiens du groupe Corbaz, mais sans dégât pour le personnel. La rédaction du Grand Journal occupera trois personnes de plus que celles des titres fusionnés. Les journalistes vaudois ont été rassurés à l’issue d’un débat organisé par impressum vaud (Association vaudoise des journalistes) entre Jacques Poget, rédacteur en chef de 24 heures et Jacques Richard, responsable du groupe Hersant pour la Suisse.
Le bilan est plus mitigé, en revanche, pour l’effectif des lecteurs. Le tirage ne sera pas une addition de celui des anciens quotidiens. Première érosion, la suppression automatique des doubles abonnements. Elle concerne 10% des quelque 25 000 lecteurs de La Presse Riviera et Nord Vaudois qui sont également abonnés à 24 heures. Mais il y aura aussi les exilés volontaires. Certains refuseront le nouveau journal pour des raisons économiques. L’abonnement à 24 heures coûte 100 francs de plus que celui de La Presse. D’autres refuseront le transfert pour des raisons affectives. L’attachement à un titre est souvent très vif. Et un certain nombre de fidèles lecteurs de La Presse refuseront de composer avec le Grand Journal qui dévore les petits. Edipresse estime à 10% le nombre supplémentaire des pertes d’abonnements pour ces motifs affectifs ou financiers. Cette estimation paraît optimiste au regard des expériences passées. Un tiers des lecteurs de La Suisse ont disparu sans laisser de trace. L’érosion a été de même nature à la création du Temps qui n’a pas retrouvé un nombre important des fidèles du Journal de Genève. Catégorique à ce sujet, Jacques Richard affirme que la disparition d’un journal est toujours une lourde perte de lecteurs et donc de revenus. Le groupe Hersant conserve ainsi toujours les titres qu’il acquiert.
Le nouveau 24 heures sera distribué pendant deux mois aux lecteurs de La Presse. Il appartiendra à la nouvelle grande rédaction – quelque 180 collaborateurs – de les retenir, en offrant notamment toutes les informations de proximité contenues dans les titres à disparaître. 24 heures aura, on le sait, quatre éditions locales : Riviera, La Côte, Nord vaudois et Lausanne centre. Pour coller à la réalité du terrain, Jacques Poget aurait voulu plus de diversité encore. Ainsi les lecteurs de La Broye n’ont pas les mêmes attentes que ceux d’Yverdon et le centre ne se confond pas avec Lausanne. Les impératifs techniques dictés par les rotatives interdisent plus de diversité. Pour coller de plus près à la réalité locale vaudoise, le Grand Journal devra attendre de nouveaux investissements d’Edipresse. at

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/8682 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/8682

Thématiques

Accueil

Auteures / Auteurs

Les articles

Les publications

Le Kiosque

À propos de DP