Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

OGM : Paysans, Verts et consommateurs: une prudente cohabitation

L’initiative populaire « stop OGM»(organismes génétiquement modifiés) innove doublement. Elle pose une exigence matériellement sans objet et scelle une alliance entre d’anciens adversaires traditionnels. Le texte, très modéré, demande une interdiction pendant cinq ans de l’importation de semences génétiquement modifiées et de la culture en Suisse des OGM. Mais c’est interdire ce que personne n’a l’intention de faire. En outre, l’initiative ne touche pas à la recherche. Formellement insignifiante, elle entérine le statu quo.
L’efficacité de l’initiative est ailleurs. Elle véhicule une forte signification symbolique. Son soutien massif est programmé. Il donnera des arguments aux adversaires les plus durs des OGM dans leur combat pour une interdiction générale, y compris au stade de la recherche. L’initiative est aussi un magnifique coup publicitaire pour les paysans. C’est une incitation à acheter les bons produits suisses protégés constitutionnellement du péril génétique ! Si l’on ajoute que tous les sondages révèlent une large méfiance des consommateurs vis à vis des OGM, on comprend l’alliance nouée autour de l’initiative. A l’examen cependant, cette union tripartite est pleine de réserve et de prudence.

Deuxièmes couteaux
Les paysans et les consommateurs qui s’affichent ouvertement à côté des Verts pour lancer l’initiative sont en quelque sorte des deuxièmes couteaux. Du côté des agriculteurs, c’est le très minoritaire Uniterre qui monte au filet, alors que l’Union suisse des paysans n’appuie que discrètement l’initiative. Le puissant lobby de Brugg ne peut ignorer la promotion du label suisse que véhicule l’initiative. Mais il répugne à diaboliser les OGM qui pourraient, à terme, révolutionner l’agriculture.
Du côté des consommateurs, l’initiative vient essentiellement de Simonetta Sommaruga, présidente de la Fondation pour la protection des consommateurs. Cet organe, créé dans les années soixante par les syndicats et une Coop alors militante, est une association sans membres. Sa visibilité actuelle sur la scène politique bernoise est due à la brillante personnalité de sa présidente et à la quasi-déconfiture de l’organisation de consommateurs alémanique (Konsumentenforum).
De ce côté de la Sarine, la Fédération romande des consommateurs (FRC) conserve une prudente neutralité. Comme l’Union suisse des paysans, la FRC n’entend pas entraver la recherche. Elle craint aussi que l’initiative n’induise en erreur le consommateur et leur donne un faux sentiment de sécurité. Car le texte n’interdit pas l’importation d’aliments OGM qui pourraient légalement atterrir dans les gondoles d’un magasin.

Opération de séduction
L’union sacrée n’est donc pas scellée entre paysans et consommateurs. Mais le dégel est perceptible. Surprotégés par la Confédération pendant des décennies, les agriculteurs ont longuement ignoré le poids politique et le goût alimentaire des citadins consommateurs. Privés maintenant de majorité parlementaire automatique et confrontés au marché, les paysans multiplient les gestes de séduction, brunch à la ferme, promotion des goûts du terroir, des produits suisses forcément plus sains que les importés. Ils multiplient les dialogues avec les organisations de consommateurs pour la définition des AOC et autres étiquetages. Ils recherchent leur alliance pour forcer les grands distributeurs à répercuter dans les magasins la baisse des prix à la production. Ils tentent aussi d’enrôler les consommateurs dans leur combat contre une nouvelle réduction des protections dans les négociations OMC. L’enjeu est sérieux pour les agriculteurs. Il vaut bien quelques sourires appuyés.

Sites Internet

Associations faîtières:
www.frc.ch
www.konsum.ch
www.konsumentenschutz.ch
www.uniterre.ch
www.bauernverband.ch
www.bio-suisse.ch

OGM:
www.infogm.org
www.gensuisse.ch

www.parlament.ch
(dossiers, actualités, gen-lex)

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/8621 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/8621

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP