Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste du 31 octobre 1963 au 24 juin 2021
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Après 58 ans, Domaine Public a cessé de paraître. Ce site ne publiera plus de nouveaux articles et est en cours de transformation pour présenter l'histoire et les archives du journal.

Licenciements: Les emplois du dernier kilomètre

Mi-janvier, Swisscom confirme qu’elle va bien poursuivre son mouvement de suppression d’emplois annoncé il y trois ans. Mi-février, le Conseil fédéral dira s’il entend libéraliser le dernier kilomètre des télécommunications et enlever à Swisscom le monopole du raccordement domestique.
La tentation est grande de faire un lien entre ces deux événements. Swisscom s’oppose fermement à l’ultime libéralisation suggérée par le Conseil fédéral. La mesure lui paraît néfaste au développement des infrastructures. Et pourquoi l’entreprise est-elle contrainte de supprimer des emplois ? « Parce que, affirme Swisscom, les interventions du régulateur – à savoir la Confédération – destinées à favoriser la concurrence ? entraînent la perte voulue de parts de marché ». Perte de marché entraîne donc perte d’emplois. CQFD.
Après les manifestations de l’automne passé qui, ont fait reculer la direction de La Poste, on pouvait s’attendre à une forte réaction syndicale. Elle a eu lieu. Le Syndicat de la communication est ainsi devenu « l’allié objectif » de Swisscom dans sa volonté d’influencer la décision du Conseil fédéral. Le parti socialiste apporte aussi sa contribution. Il se montre compréhensif à l’égard de Swisscom qui est bien gérée et lui demande poliment de renoncer pour l’heure aux suppressions de postes. Il est plus ferme, en revanche à l’égard du Conseil fédéral qui ne doit pas rendre la tâche plus difficile à Swisscom et renoncer à libéraliser le dernier kilomètre.
La libéralisation des télécommunications est de toute évidence dévoreuse d’emplois pour Swisscom. Le bilan global est plus délicat à établir. Les opérateurs privés affirment que pour l’ensemble de la branche le nombre de postes à plein temps a augmenté depuis la déréglementation. Il est passé de 22 800 à 24 800 entre 1998 et 2001.
Les chiffres de 2002, année du coup de frein, ne sont pas encore connus.

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/8618 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/8618

Thématiques

Accueil

Auteures / Auteurs

Les articles

Les publications

Le Kiosque

À propos de DP