Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Bilatérales: Les voisins s’observent

Les accords Suisse-Europe influenceront en priorité les zones frontalières. Les cantons de Genève et de Vaud, les départements de l’Ain et de la Haute Savoie dressent
l’état des lieux au début de leur concubinage.

Genève est une agglomération internationale et intercantonale. La libre circulation des personnes, comprenant, à terme, le libre choix du domicile va changer bien des choses. Le canton de Genève est l’épicentre du phénomène. Il se propagera sur une partie du canton de Vaud et des deux départements limitrophes. D’où la création d’un Observatoire statistique transfrontalier 1. Cet instrument permettra de mieux cerner les conséquences des bilatérales. Les différences d’organisation politique et l’absence d’harmonisation statistique ne facilitent pas l’exercice. Mais le constat, même imprécis, met le doigt sur de notables différences.

Population et emploi

Les quatre entités ont une population de grandeur comparable (Vaud 325 000, Haute -Savoie 313 000, Ain 244 000, Genève 217 000). Leur attractivité est de nature fort différente. Les étrangers représentent 40 % de la population genevoise et 23 % de la vaudoise. Dans les deux départements français, malgré la libre circulation à l’intérieur de l’Union, la population étrangère n’est que de 8 %. Mais l’Ain et la Haute Savoie attirent les Français en provenance d’autres départements. Durant la dernière décennie, moins d’un nouvel arrivant sur six était étranger.
L’évolution de l’emploi durant la dernière décennie a montré de spectaculaires divergences.
Malgré ce dynamisme, les deux départements français connaissent un chômage plus élevé que leurs voisins cantonaux. Les taux cependant se rapprochent (Ain 5,5 %, Genève 4,3 %) malgré une base de calcul différente en France et en Suisse.

Logement

La grande nouveauté des bilatérales est, à terme, la liberté d’habiter de chaque côté de la frontière. L’observation du logement est prioritaire, spécialement en France où l’on craint une hausse des loyers. Mais les statistiques sont particulièrement lacunaires. On se borne à relever que le prix du m2 de logements neufs a passé de 1340 à 1840 euros en trois ans dans le Département de l’Ain et qu’il est de 2 340 euros à Genève.

Transports

Plus de 51 000 frontaliers viennent quotidiennement de France. La quasi-totalité – 94 % – utilise la voiture. Elle reste le moyen de transport privilégié pour se rendre au travail : 75 % dans les deux départements, 60 % dans le canton de Vaud, mais 40 % à Genève. Les transports en commun transfrontaliers deviennent un objectif prioritaire.

Santé

Les différences entre les quatre entités sont aussi nettes que surprenantes. Les équipements lourds, scanner, résonance magnétique (IRM), sont deux fois plus nombreux en Suisse. Même constatation pour le nombre des médecins. En revanche, il y a un tiers de lits hospitaliers en plus par 1 000 habitants dans les deux départements français.

Les dangers du rapprochement

Les auteurs de cet état des lieux laissent percevoir les difficultés potentielles du rapprochement transfrontalier. Les Suisses perçoivent la possibilité d’une sous-enchère salariale. En France, on craint la création d’une fracture sociale dans une société à deux vitesses : ceux qui gagnent leur vie en Suisse et les autres. Les autres, ce sont les habitants actuels mais aussi les nouveaux arrivants moins favorisés en provenance du reste de la France, attirés par la prospérité des départements proches de la Suisse. at

1 Observatoire statistique transfrontalier : INSEE Rhône-Alpes, OCSTAT Genève, SCRIS Vaud.

Nombre d’emplois

Ain +19 000 +13 %
Haute-Savoie +22 000 +11 %
Genève -19 000 -7,3 %
Vaud -28 000 -9,6 %

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/8608 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/8608

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP