Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Presse: Les ombres du discours Lamunière

Le duel Hersant-Edipresse est engagé en Suisse romande : pour le marché publicitaire de la région lémanique et pour le contrôle de l’éditeur montreusien Corbaz. La
Commission de la concurrence arbitrera. Au grand dam du patron d’Edipresse.

En bon gestionnaire, Pierre Lamunière, patron d’Edipresse, tire plus vite que son ombre pour répondre à la concurrence étrangère. L’an passé, après la prise de contrôle du quotidien La Côte par le groupe Hersant, il absorbe sans délai Le Journal de Morges. Jeudi 18 avril 2002, La Côte pousse la distribution hebdomadaire gratuite de son journal de 56 000 à 71 000 exemplaires. Le lendemain 19 avril, Edipresse répond par la diffusion gratuite à 55 000 exemplaires de Lac Hebdo. L’enjeu est évidemment le marché publicitaire s’adressant à la population de l’ouest lémanique. Mais les Français n’ont qu’à bien se tenir. Ils songent à lancer un journal gratuit à Genève qui ferait concurrence à GHI, contrôlé pour moitié par Edipresse. La bataille sera sans merci. En faisant feu de tous bois, Pierre Lamunière joue pleinement son rôle de patron.

Un veto scandaleux

Le combat qui s’annonce autour du groupe Corbaz est d’une tout autre dimension. L’éditeur montreusien publie deux quotidiens, La Presse-Riviera et La Presse-Nord Vaudois, qui apportent une information régionale digne d’intérêt dans une large partie du canton de Vaud. Des rumeurs nombreuses et concordantes affirment que Corbaz est à vendre. Hersant, qui vient d’acquérir L’Impartial et L’Express de Neuchâtel, cherche à consolider sa tête de pont en Suisse romande. Les deux titres vaudois à vendre seraient un complément parfait*. Pierre Lamunière ne cache pas non plus son vif intérêt. Mais la Commission de la concurrence veille. Elle avait donné à contrecœur son feu vert à la forte participation d’Edipresse dans le capital du Temps. Elle ne fermerait certainement pas les yeux, cette fois-ci, à l’absorption du groupe Corbaz. Pierre Lamunière le sait et il enrage. Un veto de la Commission de la concurrence signifierait « qu’Edipresse est considéré comme un danger pour la démocratie, ce qui serait scandaleux ».

Des souris et des éléphants

Le patron d’Edipresse poursuit son offensive. En reprenant les deux titres de Corbaz, Hersant contrôlerait cinq quotidiens alors qu’Edipresse n’en possède que trois ! Surprenant calcul qui compare les souris de La Côte ou du Nord vaudois avec les éléphants du Matin, sans parler du Temps qui échappe à l’addition. Par ailleurs, continue Pierre Lamunière, « ce qui compte, c’est beaucoup plus la diversité des titres et leur indépendance rédactionnelle que le nombre de leurs propriétaires ».
Il a partiellement raison. Reconnaissons qu’Edipresse joue clairement son rôle d’éditeur. En gestionnaire averti, il a positionné ses quotidiens pour couvrir la gamme complète du lectorat. Les orientations définies, chaque rédaction travaille dans l’indépendance. Le propriétaire est unique, mais les journaux d’Edipresse ne parlent pas d’une seule voix. Les lois du marketing imposent en quelque sorte cette diversité. Seule exception, les journalistes s’abstiennent de tout commentaire sur la marche de l’entreprise. C’est une règle non écrite, mais respectée pour tous les médias.

Leuenberger a choisi son camp

Mais il ne faut pas oublier qu’Edipresse est un employeur dominant sur le marché romand. Moritz Leuenberger s’en inquiète (Le Temps du 5 avril). Il constate que moins il y a de groupes de presse, moins il existe de possibilités pour un journaliste de changer d’emploi, ce qui limite son indépendance. Dans le duel Hersant- Edipresse, le conseiller fédéral a donc a choisi son camp : « Le petit nombre d’éditeurs en Suisse romande pose un problème plus grave que l’éventualité de voir un éditeur étranger pénétrer encore davantage ce marché ».
Le patron d’Edipresse tente encore de nous faire froid dans le dos. Les rigueurs supposées de la Commission de la concurrence pourraient fragiliser les groupes de presse suisses et les livrer à l’appétit de groupes étrangers. Les bourreaux de la presse suisse hanteraient donc les couloirs du Palais fédéral. Le groupe Edipresse a vu son bénéfice diminuer de moitié l’an passé en raison, notamment, de mauvaises affaires à l’étranger. Mais nous cache-t-il de plus grosses difficultés pour que son patron, aux abois, confesse de pareilles craintes ? at

*La Presse-Riviera et la Presse-Nord Vaudois participent à Romandie-Combi, l’accord publicitaire et rédactionnel qui lie les quotidiens romands non membres du groupe Edipresse (sur ce sujet, lire Domaine Public du 15 mars 2002).

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/8598 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/8598

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP