Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Swissair : un drapeau, pas un service public

La faillite de Swissair ne serait pas une catastrophe nationale. Lufthansa ou British Airways se précipiteraient sur la dépouille encore chaude pour s’approprier le marché intéressant d’une clientèle aisée. L’offre resterait pléthorique pour les amateurs de vacances exotiques, les hommes d’affaires ou les diplomates onusiens. Le transport aérien est un marché âprement concurrentiel à l’échelle planétaire. Fidèle à sa doctrine libérale, l’Etat laisse mourir de grandes et belles entreprises industrielles victimes de leur inadaptation au marché. Pour Swissair, en revanche, Berne fera exception avec la bénédiction libérale.
Alors pourquoi ce « Sonderfall », cet empressement à venir en aide à une entreprise mise à mal par les erreurs stratégiques de ses dirigeants ? L’explication est de nature symbolique. Depuis le début de sa courte histoire, l’avion a été un concentré de prestige et d’orgueil national. Chaque pays se devait d’avoir sa propre compagnie aérienne protégée par le monopole de son espace aérien. L’ouverture du ciel a bouleversé les données économiques. Mais le drapeau national est resté sur le fuselage des avions et dans la tête de chacun. On l’a vu lors des négociations bilatérales avec Bruxelles. La Suisse a défendu Swissair comme la prunelle de ses yeux en acceptant, en échange, des sacrifices pour le transport routier. La disparition de la compagnie à croix blanche serait donc vécue comme une sorte d’humiliation nationale et enlèverait quelques étoiles au renom de la place économique et financière suisse.
La sauvegarde d’une bonne image nationale explique l’intervention de l’Etat. Mais pas à n’importe quel prix. Le monde économique qui tire profit du label suisse doit contribuer au sauvetage de « notre compagnie nationale ». Une aide d’urgence est admissible pour surmonter le choc du 11 septembre et s’aligner sur les pratiques européenne. Pas question en revanche de subventions pour éponger les dettes et permettre aux actionnaires, une fois revenus les beaux jours, de retrouver leur mise.
La solution esquissée par Kaspar Villiger est la bonne. L’aide à Swissair passe par une reconstitution du capital. La Confédération, aujourd’hui actionnaire à 3%, donnerait l’exemple, les privés faisant quant à eux la plus large part. Une recapitalisation réussie signifierait que la Suisse des affaires tient à sa compagnie aérienne nationale. En revanche, l’idée d’une prise de contrôle du politique de Swissair en échange d’un plus large soutien de l’Etat doit être fermement écartée. Le transport aérien est un pur business. Les défenseurs du service public ne doivent pas s’égarer en l’air. AT

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/8578 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/8578

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP