Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Politique vaudoise: La fonction publique n’est plus ce qu’elle était

Le 26 novembre 2000, le peuple suisse se prononcera sur l’abolition du statut de fonctionnaire fédéral ; le 4 mars 2001 le peuple vaudois répondra à la même question pour les fonctionnaires cantonaux. Mais sans attendre ces consultations populaires,la réforme de la fonction publique est déjà largement réalisée. Le SCRIS, le service vaudois de la statistique détaille* les profondes mutations de l’administration cantonale. Il y a de moins en moins de fonctionnaires.

L’Etat de Vaud est le plus grand employeur du canton. Il occupe 24 000 salariés contre 6300 en 1956. La multiplication par quatre des effectifs traduit la diversification des tâches de l’Etat et accompagne logiquement la croissance de l’économie. La progression des effectifs, très vive pendant le boom de l’après-guerre, s’est progressivement tassée.

Années 60 + 4 %
Années 70 + 3 %
Années 80 + 1,7 %
Années 90 + 1,1 %

La moyenne des années 90 est le résultat de mouvements contradictoires. Au début de la décennie, et pour tenter de maîtriser ses déficits, l’Etat, par son bouquet d’orchidées, a donné un coup de frein à l’augmentation des effectifs. Il a dû rapidement rectifier le tir dès 1995. Des emplois nouveaux étaient indispensables : dans les écoles pour répondre au baby boom des années de prospérité ; pour créer des offices régionaux de placement pour chômeurs. L’embellie conjoncturelle que nous vivons actuellement remet en question les emplois dans les offices.

Enseignants et soignants

La fonction publique vaudoise est majoritairement composée, à 55 %, d’enseignants et de soignants. Il convient donc de tuer définitivement l’image stéréotypée de l’employé d’Etat exerçant des tâches administratives derrière les murs du Château. La progression des effectifs dans les écoles et les hôpitaux a contribué à féminiser la fonction. Majoritaires dès 1995, les femmes représentent aujourd’hui 51 % des effectifs. Conséquence directe de cette évolution, un tiers du personnel de l’Etat est employé à temps partiel, avec une grande différence entre les sexes. 86 % des hommes sont engagés à plein temps contre 50 % pour les femmes.

Fonctionnaires minoritaires

La statistique peut avoir un contenu politique détonant. Les chiffres du SCRIS nous réservent une petite bombe. Le statut de fonctionnaire, qui est remis en cause dans la réforme vaudoise, ne s’applique plus qu’à une minorité. Seuls 44 % des salariés de l’Etat sont au bénéfice d’une nomination définitive. La proportion baisse même jusqu’à 38 % pour les femmes qui sont nombreuses à travailler à temps partiel.
La moitié des engagements nouveaux se fait par un contrat de droit privé. Les hospices cantonaux qui recrutent près d’un quart des nouveaux salariés du secteur public n’octroient plus aucun poste de fonctionnaire depuis plusieurs années. En revanche, tous les nouveaux gendarmes sont fonctionnaires, probablement parce qu’ils incarnent l’idée traditionnelle du serviteur de l’Etat détenteur de l’autorité publique.
A l’exception notoire des forces de l’ordre, le corps des fonctionnaires se vide de l’intérieur par la nouvelle pratique d’engagement des autorités. En proposant sa refonte du statut du personnel de l’Etat, le gouvernement veut donc systématiser une pratique désormais majoritaire. Bien qu’elle n’ait été votée ni par le Parlement, ni par le peuple, la réforme est déjà plus qu’à moitié réalisée ! at

*Numerus, Courrier statistique octobre 2000 et www.scris.vd.ch

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/8548 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/8548
Faire un don

Tous les auteur-e-s des articles sont bénévoles, tout est gratuit pour les lectrices et lecteurs... Mais il y a tout de même des coûts de production et de développement, financés par vos dons. Merci de votre générosité!

Faire un don avec Twint

Don de CHF 50.- avec Twint

Faire un don avec Twint

Don de CHF 100.- avec Twint

Faire un don avec Twint

Don libre avec Twint

Thématiques

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP