Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Dépenses militaires: La FTMH change son fusil d’épaule

Le syndicat de la métallurgie ouvre les feux. Il soutient l’initiative socialiste sur la diminution de moitié des dépenses militaires. L’amaigrissement de l’armée a déjà éliminé
20 000 emplois en dix ans. L’initiative, avec ses mesures de reconversion devrait arrêter l’hémorragie. Et même améliorer globalement l’emploi en Suisse. Le peuple votera en novembre prochain. La campagne a commencé à coup de chiffres invérifiables.

Les socialistes veulent diminuer de moitié le budget de la défense nationale en dix ans à partir de l’acceptation de leur initiative. Celle-ci, intitulée « En faveur d’une redistribution des dépenses », fixe l’année de référence à 1987 et admet la compensation du renchérissement. Le message fédéral sur l’initiative constate que la réforme de l’armée et la modération des dépenses de défense nationale a déjà réalisé plus de la moitié des exigences socialistes ! En terme réel, les dépenses militaires ont baissé de 28 % par rapport à 1987.
En application de l’initiative, et compte tenu d’une inflation de 2 %, le budget militaire devrait atteindre 4 milliards de francs en 2012 au lieu de 6 milliards comme le prévoit le Département de la défense qui parle d’une stabilisation au niveau actuel. C’est sur la base de ces chiffres que le Parlement propose de rejeter l’initiative, qui, selon le message gouvernemental, « entraînerait la perte de milliers de places de travail » et « occasionnerait des dommages irréparables à notre défense nationale ».

L’armée des lunettes noires et roses

Le message fédéral noircit d’évidence la situation. On ne sait pas encore quelle sera la réforme « Armée XXI ». Comment pouvait-on donc déjà savoir, il y a plus d’une année Ð le message est daté de mars 1999ÊÐ ce que coûtera l’armée en 2012 ? Le message dénie, par avance, toute efficacité aux mesures de reconversion en faveur des entreprises du secteur public ou privé travaillant pour l’armée. Il conclut que l’initiative est dangereusement mangeuse d’emplois. Quelque 6000 postes de travail seraient appelés à disparaître.
Le syndicat FTMH prend le pari inverse et regarde la situation avec des lunettes roses. S’appuyant sur une étude de Peter Hug, professeur d’histoire à l’Université de Berne, il fait confiance à la capacité d’innovation et de reconversion de l’économie. Il conclut que l’initiative socialiste va stimuler l’emploi. En 1990, 40 000 emplois dans le secteur public et privé étaient induits des dépenses militaires. Il n’y en a plus que 20 000 actuellement. L’essentiel de la restructuration a eu lieu. Avec l’aide à la reconversion provenant des économies réalisées sur le budget militaire, les emplois actuellement liés à l’armée pourront être maintenus à leur niveau actuel. En terme d’emplois, l’initiative fait donc aussi bien que le Département de la défense.

Des investissements plus productifs

Mais les vertus de l’initiative devraient aller plus loin encore. S’appuyant sur des études de l’OCDE et le FMI, Peter Hug relève que les pays dont l’économie est moins dépendante de l’armée possèdent un avantage concurrentiel sur le plan international. Les investissements dans le civil sont plus productifs que dans le militaire. La Suisse dépense chaque année
1416 francs par habitant, plus que maints pays de l’OTAN comme la Norvège (1045 francs) ou la France (1024 francs). Une diminution de l’effort militaire améliorerait donc les conditions-cadres de l’économie. Ce serait particulièrement le cas en Suisse où l’économie supporte des frais importants, notamment par le remboursement quoique partiel des absences dues aux cours de répétition. Dopée par l’amaigrissement de l’armée, l’économie suisse devrait créer 14 500 emplois supplémentaires.
Les chiffres avancés par Peter Hug ne parviennent pas à convaincre. Pas plus d’ailleurs que ceux du message fédéral qui prédit la suppression des
6000 postes de travail en cas d’acceptation de l’initiative. Il est difficile, de bonne foi, de faire des prévisions à douze ans sur l’emploi. Le parrainage par la FTMH de l’étude du chercheur bernois apporte cependant un enseignement politique très clair. Le syndicat a cessé d’être le soutien inconditionnel des dépenses d’armement censées contribuer à la prospérité des travailleurs de la métallurgie. L’événement n’est pas mineur. Il enlève aux adversaires de l’initiative l’argument émotionnel de la menace contre l’emploi. Restera donc pour eux à prouver que la diminution, voire la disparition de la menace d’invasion de la Suisse justifie le maintien du budget militaire actuel. Or il apparaît que même Pascal Couchepin et les milieux économiques se mettent à douter du credo chanté par le Département de la défense. at

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/8533 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/8533

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP