Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Nouvel indice des prix: Une réforme qui dérange

La réforme de l’indice des prix à la consommation, annoncée pour l’an 2000, ira bien au-delà de la traditionnelle remise à l’heure effectuée tous les
dix ans. Au lieu d’un unique indice servant de pilier au système d’indexation généralisée, l’Office fédéral de la statistique publiera une batterie différenciée
de données. Ce nouveau système de pilotage économique sera plus précis, mais son maniement plus délicat.

Pendant des décennies, l’influence de l’indice des prix a été capitale pour l’indexation des salaires, l’adaptation des rentes, le calcul partiel des loyers, la hausse des prix agricoles, l’évolution des tarifs publics et autres redevances radio-TV. Il a permis la justification de la hausse des barèmes des artisans, et de multiples autres professions. L’indexation tous azimuts a été sérieusement érodée par la crise, mais l’indice reste une vache sacrée. Sa réforme annoncée par l’Office fédéral de la statistique soulève des vagues qui iront grandissant. Car elle est loin d’être anodine.

Un coût de la vie surévalué

Les statisticiens de l’Office annoncent sans frémir que l’indice du coût de la vie, qu’ils publient depuis des décennies, surévalue l’évolution du coût de la vie. L’indice reflète avec exactitude le prix d’un panier-type de marchandises et de services, censé représenter celui d’un ménage moyen. Or, dans la réalité, le panier évolue constamment : les produits changent de qualité, le consommateur saute d’un produit à l’autre, d’un magasin à l’autre, des nouveautés surgissent chaque jour. En conséquence, le coût de la vie, à niveau constant de confort, augmente moins rapidement que le coût du panier-type. Les chercheurs américains estiment qu’il y a une différence de 1,1 % entre « indice des prix » et « coût de la vie ». Les statisticiens suisses, qui ont une manière plus mobile de calculer le prix du panier-type estiment que la différence ne dépasse pas 0,6 %.

Impact sur les salaires

L’Office fédéral de la statistique continuera de publier un indice des prix sur la base du panier-type. Mais les employeurs auront des arguments, dans les négociations salariales, pour revoir à la baisse les indexations, là où elles existent encore. L’USS tonne déjà contre la transposition en Suisse des trouvailles statistiques américaines.
On peut comprendre les craintes de l’Union syndicale. Mais d’autres volets de la réforme annoncée par l’Office fédéral de la statistique peuvent leur offrir des armes nouvelles. Les nouvelles techniques permettront de calculer toute une série d’indices ciblés sur différentes catégories de la population. Le panier de dépenses d’une vendeuse, mère d’une famille monoparentale, n’est d’évidence pas le même que celui d’un directeur. Les syndicats affirment que les bas revenus ont un panier qui renchérit plus rapidement que celui des riches et qu’il conviendrait, par simple équité, d’indexer plus généreusement les salaires du bas de l’échelle. Avec l’introduction des indices multiples, les syndicats pourront exiger de Berne le calcul d’un indice spécifique pour les bas revenus. Les représentants des locataires pourront demander l’élaboration d’un indice partiel, comme le suggérait récemment Domaine public (voir DP no 1383, « Indexation à un indice épuré »). Les rentes pourraient être adaptées à un indice reflétant les dépenses des retraités.
Des statistiques « à la carte », basées sur des méthodes fiables, devraient permettre une conduite plus précise de l’activité économique et une répartition sociale plus équitable. Dans la limite, bien sûr, du rapport de force des partenaires sociaux. Pour l’heure, les syndicats qui ne sont pas au zénith de leur puissance, préfèrent se cramponner à la règle simple et traditionnelle de l’indexation au bon vieil indice unique des prix à la consommation. at

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/8504 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/8504

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP