Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Cantons: Neuchâtel, premier de classe de la promotion économique

Après dix-neuf années d’efforts et d’indéniables succès, le canton de Neuchâtel réajuste les instruments de sa promotion économique. D’autres cantons imitent ce pionnier, dont Vaud qui soumet son projet à consultation. Mais le défi
du développement dépasse les étroites dimensions cantonales pour prendre
une dimension internationale.

Traumatisé par la révolution horlogère des années septante, Neuchâtel a su faire l’union sacrée, de gauche à droite, pour épauler les entreprises créatrices d’emplois. S’appuyant sur ce consensus qui ne semble pas entamé, le gouvernement propose de nouveaux outils de promotion qui entraîneront de nouvelles dépenses. La percée n’est pas spectaculaire. Mais le substantiel rapport gouvernemental décrit les nombreuses retouches d’un système trop éclaté.

Porte d’entrée unique

L’épuisant parcours du combattant dans les arcanes administratifs étatiques ou para-étatiques est un frein à l’envol d’une entreprise. Désormais, le promoteur qui entend s’implanter dans le canton ou se développer frappera à une seule porte, celle de N-TEC ( Neuchâtel – Technologie Économie Compétences ). Ë cette adresse, un spécialiste de la complication administrative renseignera sur les aides offertes, et offrira son assistance pour les obtenir. Cette simplification s’adresse à toutes les entreprises mais en priorité aux PME du canton lui-même.
La panoplie des moyens d’aide offerte par les consultants publics est étendue, de la simple fourniture d’adresse de la fiduciaire conseil adéquate à la mise en contact d’un partenaire ou l’élaboration d’un dossier de financement en passant par la médiation en cas de conflit avec une administration pour l’obtention d’un permis ou d’une réduction d’impôt. Mais, nouveauté, l’assistance qui se limitait jusqu’à maintenant au démarrage de nouveaux projets, s’étendra au suivi de la nouvelle entreprise, sur une période de trois ans.
Le gouvernement neuchâtelois prévoit des dépenses pour la recapitalisation de l’organisme de cautionnement affaibli par les faillites en série des PME. En application de l’arrêté fédéral en faveur des « zones en redéploiement » le canton continuera aussi à contribuer à l’abaissement des taux d’intérêt. Mais la participation au capital de départ des jeunes entreprises reste fort modeste. Neuchâtel avait pris l’initiative de créer un organisme supra-cantonal pour la fourniture de fonds propres aux entreprises innovatrices. Devant le manque d’enthousiasme des cantons contactés de l’Espace Mittelland, le gouvernement a mis le projet en veilleuse ! Le canton se contentera de favoriser l’accès des entreprises aux instituts privés de capital-risque.

Concurrence étrangère

Neuchâtel est particulièrement fier d’avoir attiré en dix-neuf ans quelque 500 entreprises étrangères, créatrices de 4000 emplois. De lourdes menaces pèsent aujourd’hui sur cette promotion. Plusieurs États européens se livrent à une concurrence acharnée pour attirer des entreprises sur leur sol. Neuchâtel a récemment perdu la compétition pour deux projets d’implantation sur son sol. Les entreprises se sont installées en Irlande et aux Pays-Bas. On leur offrait :
¥ terrains et locaux gratuits.
¥ 20 ans d’exonération fiscale.
¥ versement à fonds perdu de 30 à 50 % des investissements.
¥ subvention de 30 000 francs pour chaque emploi créé.
¥ aide directe à la recherche.
La stratégie suisse fortement axée sur les initiatives cantonales paraît dérisoire face à cette surenchère massive. Le canton pionnier de la promotion économique reconnaît qu’il ne peut réagir seul. La parade doit s’imaginer sous la forme d’une réglementation internationale. Neuchâtel offre un élément supplémentaire à verser au dossier de l’« AMI », l’ accord multilatéral sur l’investissement. at

Rapport du Conseil d’Etat au Grand Conseil neuchâtelois à l’appui d’une révision de la Loi sur la promotion économique. ( 98.021 )

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/8463 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/8463

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP