Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Edito: Les douteuses vertus du secret bancaire

Pas question d’assouplir le secret bancaire helvétique qui couvre l’évasion fiscale. La Suisse refuse de suivre l’OCDE qui recommande à ses pays membres de lutter contre la concurrence fiscale dommageable. Pour sa première apparition sur la scène internationale, le nouveau ministre suisse de l’économie a d’emblée apporté la « griffe Couchepin » : le réalisme cynique. D’autres pays trichent avec la concurrence internationale. La Suisse continuera donc de tricher. Elle tire un avantage compétitif du secret bancaire. Pourquoi laisser le champ libre aux Caraïbes et autres paradis fiscaux ? Et puis, certains pays membres de l’OCDE trouvent des combines différentes pour attirer chez eux des capitaux. Si la Smart est construite en France, c’est à cause des subventions massives de l’État et de la région lorraine.
Pascal Couchepin refuse d’habiller le refus helvétique du fatras d’argumentations moralisantes autour du secret bancaire comme la défense de la sphère privée. Ne nous plaignons pas de cette franchise. Mais son réalisme est biaisé. On ne saurait comparer une promotion économique ciblée, créatrice d’emplois dans une région dépressive comme dans le cas de la Smart, avec l’avantage occulte qu’offre le secret bancaire helvétique à tous les capitaux à la recherche d’un refuge fiscal.
On peut aussi se demander si l’intransigeance affichée par notre ministre de l’économie est la stratégie idéale pour un petit pays. L’intérêt de la Suisse est d’être le bon élève de la coopération internationale, de s’appuyer sur les règles du jeu reconnues par les grandes puissances. La lutte contre le braconnage fiscal s’impose pour maîtriser les effets dommageables de la mondialisation de l’économie et de la finance. L’assouplissement du secret bancaire est d’ailleurs un élément indispensable au bon fonctionnement de l’AMI, l’accord international sur les investissements, que Berne appelle de ses vœux. Il y a donc contradiction intellectuelle à prôner l’AMI tout en refusant de toucher au secret bancaire.
Mais il faut enfin et surtout combattre l’image reçue selon laquelle le secret bancaire a fait la prospérité de la Suisse en lui assurant un avantage concurrentiel. Certes, l’afflux des capitaux étrangers a favorisé la baisse des taux d’intérêt. Mais cet avantage pour les entreprises est annulé, à l’exportation, par le niveau du franc. Le secret bancaire protège la prospérité des Suisses qui entendent fuir le fisc. Il n’assure pas la richesse du pays. Les banques elles-mêmes affirment que leur succès dépend plus de l’excellence de leurs services que de la discrétion de leurs comptes. Adaptons-nous donc aux nouvelles donnes internationales. Tout en acceptant une généreuse amnistie fiscale pour effacer les erreurs du passé. AT

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/8460 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/8460
Faire un don

Tous les auteur-e-s des articles sont bénévoles, tout est gratuit pour les lectrices et lecteurs... Mais il y a tout de même des coûts de production et de développement, financés par vos dons. Merci de votre générosité!

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP