Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Débat : Réseau hospitalier universitaire de Suisse occidentale: Pour ou contre le mariage des hôpitaux vaudois et genevois ?

Les bans sont publiés. Vaud et Genève annoncent leur prochain mariage. Non pas la fusion rêvée par Philippe Pidoux. Plus modestement, les deux cantons envisagent une structure commune pour leurs hôpitaux universitaires et leurs facultés de médecine. Nom de famille : le RHUSO ( réseau hospitalo-universitaire de Suisse occidentale ). Comme à l’accoutumée, toute personne ayant connaissance de motifs d’empêchement est priée de les faire valoir. Ë Genève, le référendum a abouti, alors que les Vaudois ont gardé l’arme au pied. C’est donc le corps électoral du bout du lac qui scellera le sort de cette union. Le sujet est complexe. Si tout le monde s’accorde sur la nécessaire collaboration dans ce domaine, les avis divergent quant à la manière. Alors que les partisans de l’union tablent sur une efficacité accrue et l’utilisation plus rationnelle de moyens financiers limités, les adversaires dénoncent le caractère technocratique du projet, dont le fonctionnement serait soustrait au contrôle démocratique. Ë cela s’ajoute le fait que chacun des acteurs défend ses intérêts propres. Les syndicats pensent statut du personnel et grille salariale alors que les mandarins verrouillent leur pré carré. La santé, on le voit, n’est de loin pas le seul enjeu. Pour ouvrir le débat, DP donne la parole à deux invités genevois : Bernard Matthey, secrétaire syndical du Syndicat interprofessionnel des salariés (SIT) et administrateur des hôpitaux universitaires genevois et Thierry Tanquerel, professeur à la Faculté de droit.

Le RHUSO représente-t-il un idéal de collaboration intercantonale qui garantirait sans réserve soins de qualité au meilleur coût, contrôle démocratique, conditions de travail optimales pour le personnel et simplification administrative, sans oublier la chaleur humaine et la convivialité ? Bien sûr que non. Peut-on notamment reprocher aux responsables politiques qui l’ont conçu d’avoir sous-estimé la nécessité de doter cette nouvelle forme d’organisme intercantonal de mécanismes assurant sa légitimé démocratique au-delà de sa genèse ? Certainement. Les défauts du RHUSO justifient-ils pour autant la répulsion qu’il inspire à la gauche rose-rouge-verte genevoise, alors que son homologue vaudoise l’a accueilli sans trop de réticence ? On peut sérieusement en douter.

Construire le socialisme dans un seul canton ?

Malgré ses lacunes, le concordat signé entre Vaud et Genève a le mérite de rompre avec une routine cantonale impuissante face à l’explosion des coûts de la santé. Sa complexité tient à la volonté de tenir compte des particularités cantonales et notamment des acquis de la fonction publique. La gauche genevoise ne prétend d’ailleurs pas que la situation actuelle serait pleinement satisfaisante. Elle se contente de prédire, sans trop s’efforcer de le démontrer, que le RHUSO va péjorer la qualité des soins et le statut du personnel et d’insister, à juste titre, sur les lacunes démocratiques du projet, en oubliant toutefois que le contrôle parlementaire traditionnel ne constitue plus un instrument adéquat de participation démocratique dans les grands services publics. Le référendum contre le RHUSO doit donc se comprendre dans un contexte politique plus large que celui de l’analyse point par point des qualités et défauts de l’organisme en cause.
Il faut se souvenir ici que le RHUSO est le dernier grand projet du peu regretté gouvernement monocolore genevois et que le référendum a été lancé en pleine effervescence électorale. Ceci peut éclairer, autant que les salaires plus élevés des fonctionnaires genevois, la différence de sensibilité des gauches genevoise et vaudoise dans cette affaire. Mais derrière cette explication plutôt anecdotique se profile l’hypothèse d’une véritable tendance isolationniste au sein de l’Alternative genevoise.
Ses leaders ne cessent de répéter, comme ils l’avaient fait à propos de l’initiative en faveur d’une HES purement genevoise, qu’ils n’ont rien contre la collaboration intercantonale, mais qu’ils veulent qu’elle se réalise « autrement ».

Quelles alternatives ?

Il n’empêche que pour la deuxième fois en quelques mois, l’Alternative se mobilise contre une tentative de faire passer cette idée de lieu commun rhétorique à une réalité concrète. Le comité référendaire s’est sagement gardé d’arguments anti-vaudois dans la présentation de sa campagne. Il serait cependant naïf de croire que le camp des opposants puisse l’emporter sans que joue la crainte du contribuable de « payer pour les Vaudois ».
Cet effet pervers du référendum serait grandement atténué si la nouvelle majorité parlementaire avançait des alternatives constructives à la méthode de collaboration qu’elle combat si vigoureusement. Le moins que l’on puisse dire est que l’on reste pour l’instant sur sa faim. On aurait attendu des projets d’organigrammes intercantonaux plus simples, plus transparents et plus démocratiques, des pistes concrètes pour une gestion commune des ressources visant à améliorer le service public, des objectifs clairs en matière de planification hospitalière. Or, les propositions législatives qui ont circulé ces derniers temps n’avaient pour seul but que de rendre plus difficile, voire impossible, d’une manière générale, la conclusion de concordats portant sur la mise en commun de services publics. Fort heureusement, ces projets n’ont rencontré jusqu’ici qu’un accueil assez frais, en particulier chez les socialistes. Mais il reste aux partis de l’Alternative, quel que soit le sort du RHUSO, à démontrer par des propositions positives consistantes qu’ils ne succombent pas à l’illusion que l’on peut construire le socialisme écologique dans un seul canton. Thierry Tanquerel, professeur à la Faculté de droit de Genève

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/8437 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/8437
Faire un don

Tous les auteur-e-s des articles sont bénévoles, tout est gratuit pour les lectrices et lecteurs... Mais il y a tout de même des coûts de production et de développement, financés par vos dons. Merci de votre générosité!

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP