Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Système politique : Des partis à l’écart du monde

En comparaison internationale, le système de partis suisse est très stable. Les progrès de l’UDC et des Verts ainsi que le déclin du PDC et des radicaux reflètent toutefois des tendances internationales auxquelles la Suisse n’échappe pas.
Klaus Armingeon, professeur de science politique à l’Université de Berne et auteur d’une étude pour l’Office fédéral de la statistique (OFS), s’appuie sur un nombre considérable de données en provenance des pays d’Europe de l’Ouest. De nombreux indicateurs permettent de montrer que la Suisse, si elle cultive ses particularités, notamment une stabilité au-dessus de la moyenne, n’en reste pas moins un pays comme un autre. Son système de partis n’est pas vraiment différent de celui des pays qui l’entourent. La relative stabilité des rapports de force entre partis est une constante dans les pays européens qui, dans leur ensemble, ont vécu peu de bouleversements importants depuis les années soixante.
Bien sûr, la démocratie directe helvétique n’est probablement pas sans conséquences sur l’absence ou le peu de succès des partis d’extrême-droite ou d’extrême-gauche. Au contraire, on note dans l’Europe entière une progression des partis conservateurs (de type UDC) et des écologistes. Le déclin du PDC n’est finalement qu’un exemple parmi d’autres du recul des partis chrétiens-démocrates européens, alors que celui du Parti radical pourrait être considéré comme une mise à niveau avec le reste de l’Europe. Les partis dits «libéraux» (radicaux et libéraux pour la Suisse) y sont en effet moins puissants que chez nous.
Bien que l’étude se base sur des chiffres datant, pour les plus récents, de 1999, force est de constater que ses résultats sont toujours d’actualité et sont même confirmés par les dernières élections fédérales. Trop focalisés sur des questions à court terme (deux UDC au lieu d’un, qui entre Ruth Metzler et Joseph Deiss doit être exclu du Conseil fédéral, etc.), les partis pourraient être tentés de négliger des questions dont les implications à long terme semblent pourtant bien plus redoutables.

Des conflits sociaux à l’origine des partis
Un des apports les plus passionnants de l’étude est son retour sur les débats politologiques concernant l’émergence de nouveaux partis ou de nouvelles tendances à l’intérieur des partis. En effet, l’histoire de l’émergence des partis est liée aux conflits sociaux majeurs qu’ont connus les sociétés européennes (conservateurs contre libéraux, ouvriers contre bourgeois, agrariens contre le système industriel, mouvement écologiste contre la société de croissance industrielle, etc.). A quel conflit peut-on alors se référer pour comprendre l’émergence de l’UDC nouvelle, d’obédience blochérienne ? L’étude ne tente pas de répondre à cette question mais permet un travail d’imagination stimulant.
Le «centre droit» a cru répondre à cette question en suivant l’UDC sur le terrain de l’insécurité et de la critique des abus de toutes sortes ; sombre erreur. En s’attaquant ensuite à l’AVS, les radicaux ont définitivement montré leur total aveuglement. La gauche, en mettant en avant la question de l’«insécurité sociale» dans un monde de concurrence internationale acharnée et en abordant la question européenne avec plus de pragmatisme et de réserve qu’elle ne l’a fait dans le passé, s’en est mieux tirée.
Si l’on additionne les progressions de l’UDC (opposée, a priori, à toute ouverture sur le monde qui menacerait les Suisses) et celles de la gauche, on peut prétendre que ce sont les partis ouverts au libéralisme économique international qui ont été sanctionnés lourdement par les électeurs. Ouverts, mais surtout sans solutions quant aux dangers réels ou imaginés par la population. Une hypothèse à prendre en compte si l’on suit une des conclusions de l’étude. L’auteur insiste en effet sur l’affaiblissement du pouvoir d’intégration des partis traditionnels, se traduisant selon lui par leur incapacité d’incorporer de manière convaincante les nouveaux conflits dans leurs programmes. Ce phénomène, marquant en particulier dès les années nonante, laisse penser que, décidément, les partis suisses n’échapperont pas à la question européenne. La place de notre pays dans le monde (économique) intéresse peut-être davantage les Suisses que ne le laissent penser les débats frileux des dernières élections.

Klaus Armingeon, Le système de partis de la Suisse en comparaison internationale. Une étude à l’appui des résultats des élections au Conseil national 1971-1999. Office fédéral de la statistique, Neuchâtel, 2003.

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/8390 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/8390

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP