Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Médecins-assistants: L’horizon s’éclaircit dans les hôpitaux

La motion de Marc Suter, acceptée après quatre ans, n’entraîne pas seulement un nouveau statut pour les médecins-assistants, mais nécessite aussi une réorganisation du secteur hospitalier.

Lors de la dernière session parlementaire, le Conseil des Etats a accepté, par vingt-deux voix contre douze, une motion du radical Marc Suter déposée en 1998, juste après les manifestations du corps médical à Zurich et qui concerne les conditions de travail des médecins-assistants. Dorénavant, le statut des médecins-assistants sera inscrit dans la Loi sur le travail et leurs heures de travail réglementées. La durée maximale de travail sera plafonnée à 50 heures et les heures supplémentaires à 144 par année. L’acceptation de la proposition Suter n’a pas été sans mal. Une minorité non négligeable de parlementaires s’opposait à la mesure.

Lourdeur administrative

Jusqu’à présent, le statut des médecins-assistants n’était pas discuté. On considérait que leur travail n’en était pas un, mais plutôt une dure et ardente période de formation, l’apprentissage d’un «art» qui nécessite passion, dévouement, résistance au stress et à la fatigue (voir les propos de Barbara Polla ci-dessus).
Peu de chiffres sont disponibles concernant les conditions de travail des médecins-assistants. Néanmoins, une étude effectuée dans le canton de Berne en 1998 a révélé que les médecins-assistants des hôpitaux du canton travaillaient en moyenne 66 heures par semaine. En réalité, il n’est pas rare qu’ils aillent jusqu’à 70, voire plus de 100 heures dans certains établissements. Il n’existe aucune prescription relative au temps de repos et les services ininterrompus de 24 à 36 heures, se répétant souvent à intervalles rapprochés, sont la règle. Il arrive parfois que certains médecins aient déjà travaillé une quarantaine d’heures avant une opération chirurgicale, ce qui n’est guère rassurant pour les principaux intéressés. De plus, les médecins-assistants se plaignent également du volume croissant de travail administratif dont ils doivent s’acquitter (19 % de leur temps de travail). Ainsi, le temps consacré à la formation continue se réduit comme peau de chagrin. Selon les estimations, les médecins n’y accorderaient plus qu’une part minime de leur temps.
La réglementation des heures de travail des médecins-assistants, telle que proposée par la motion Suter, a bien sûr un coût, ce que n’ont pas manqué de relever les opposants au projet. Un coût essentiellement supporté par les cantons. C’est peut-être d’ailleurs ce qui explique le divin enthousiasme de Pascal Couchepin et du Conseil fédéral en faveur de la motion Suter. En effet, une compensation de l’ensemble des heures supplémentaires nécessiterait une augmentation de 26% des postes de travail. Dans le canton de Berne par exemple, elle a coûté vingt-sept millions de francs, ce qui correspond à 2,5% de l’ensemble de ses frais en personnel. Dans le canton de Vaud, elle est évaluée à dix millions de francs. Cependant, des cantons n’ont pas attendu la décision du Conseil fédéral et ont agi en conséquence. Zurich, Berne, Saint-Gall ou Genève réduisent progressivement la durée de travail du personnel médical. Ceux qui ne l’ont pas fait jusqu’à présent profitent ainsi d’un avantage comparatif qui n’est pas lié à la qualité des soins, mais bien à la volonté d’avoir du personnel à meilleur marché. Enfin, l’absence de législation concernant les médecins-assistants pose le problème de l’égalité de traitement entre établissements privés et publics. Un plafonnement des heures de travail du personnel hospitalier permettrait d’unifier les pratiques, entre les cantons comme entre les hôpitaux.
La proposition de Marc Suter s’inscrit donc dans la réforme, plus large, du secteur hospitalier, de la formation des médecins et plus généralement dans celle de la politique de la santé : revoir le rapport entre le temps employé à fournir des prestations et le temps consacré à la formation continue. Et comme pour la planification hospitalière, engager de telles réformes sur tout le territoire suisse. Une réduction du temps de travail des médecins-assistants implique une véritable réorganisation des hôpitaux ; elle pourrait également donner l’impulsion nécessaire pour entreprendre d’autres changements. Une piste, évoquée par le socialiste Stéphane Rossini, serait la création de postes de médecins d’hôpitaux. Les cantons ont jusqu’à janvier 2005 pour s’engager dans ces réformes. gs

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/8274 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/8274

Thématiques

En relation

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP