Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

BCV: Le Conseil d’Etat a été mené en bateau

Il y a trois mois, tout allait pourtant bien. Gilbert Duchoud se félicitait de la bonne santé financière de la Banque cantonale vaudoise, trônait dans tous les journaux de la place distribuant conseils avisés et visions d’avenir, laissait entendre que, si le peuple acceptait la privatisation de l’institution, la banque cantonale s’envolerait vers d’autres cieux, plus rentables.
Trois mois plus tard et une votation populaire perdue, l’horizon est soudain bouché. La publication des résultats sur les neuf premiers mois est décevante. Et un audit, commandité à la banque par Arthur Andersen, s’inquiète de l’insuffisance des provisions, un «trou» estimé à 1,3 milliard. Et du coup, les belles déclarations de l’automne résonnent étrangement (voir ci-dessous). Manifestement, les dirigeants de la BCV étaient au courant des problèmes financiers de la banque mais n’en ont informé ni le Conseil d’Etat, pourtant actionnaire majoritaire et qui pensait faire une belle affaire avec la vente de ses actions, ni le peuple au moment où celui-ci devait se prononcer sur l’avenir de « sa » banque.

Un silence inadéquat

Mardi, à l’heure où nous bouclons ce numéro, le Conseil d’Etat vaudois a condamné ce silence «inadéquat», lui qui n’a été averti de la situation que le 12 novembre dernier. Un mécontentement d’autant plus justifié qu’aujourd’hui la BCV tente le coup de force et exige du Conseil d’Etat qu’il se lance dans une recapitalisation de la banque. Le coût de l’opération, environ 400 millions de francs, doit être accepté par le Grand Conseil. Le débat parlementaire promet d’être houleux. Et le Grand Conseil risque de refuser d’être ainsi mis devant le fait accompli.
Car il y a non seulement des maillons faibles à la BCV, mais des maillons manquants. Comment est-ce possible que les créances douteuses, héritées des années quatre-vingt, censées disparaître progressivement, menacent soudain la pérennité de la banque ?
De quelle nature sont-elles, immobilières, spéculatives, liées au marché fragile des nouvelles technologies ?
Pourquoi d’autres solutions ne sont-elles pas envisagées, en dehors de la procédure de recapitalisation (on pourrait par exemple instaurer le même modèle que Genève, qui a mis sur pied un fonds de revalorisation des créances douteuses) ?
Depuis quand la direction générale est-elle au courant des besoins en provisionnement de la BCV ; quelle est sa part de responsabilité ?
Sur tous ces points, Conseil d’Etat et Grand Conseil devront faire la lumière, en rappelant aux responsables de la BCV que s’ils ont été menés en bateau, ils ont toujours la possibilité d’en virer les capitaines. gs

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/8260 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/8260
Faire un don

Tous les auteur-e-s des articles sont bénévoles, tout est gratuit pour les lectrices et lecteurs... Mais il y a tout de même des coûts de production et de développement, financés par vos dons. Merci de votre générosité!

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP