Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste du 31 octobre 1963 au 24 juin 2021
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Après 58 ans, Domaine Public a cessé de paraître. Ce site ne publiera plus de nouveaux articles et est en cours de transformation pour présenter l'histoire et les archives du journal.

Littérature: La poésie dans l’œil du rétroviseur

L’écriture suit quelque fois des chemins de traverse. Comme ceux par exemple qui s’accrochent aux rames des trolleybus. Ainsi éclosent les poèmes et les textes d’un jeune poète de
35 ans, Marius Daniel Popescu.
La vie de Marius Popescu a suivi des voies tout aussi inattendues que ses poèmes. C’est peut-être ça son talent : longer les routes, marcher au hasard des rencontres et savoir s’arrêter, au bon moment, au bon endroit, pour saisir les images d’une réalité fugace.
Marius Popescu est Roumain, de Craïova. Elevé par sa grand-mère, dans un coin perdu de Roumanie, il développe son regard, construit des mondes autour des gestes quotidiens, imagine un ailleurs dans cet espace limité par les rivières et les forêts. Jeune adulte, il s’installe à Brasov, étudie la sylviculture et fonde une revue La Réplique, qui enflammera les révoltes étudiantes de 1989. Censuré, épié par le régime vacillant, il part en Suisse, à Lausanne. Bûcheron de métier, il aurait pu, bien sûr, choisir les forêts lausannoises pour y tailler les bois et les mots. Il préféra devenir chauffeur de bus et circuler aux quatre points cardinaux de la ville, élargir son regard et son territoire. Ses poèmes naissent sur le bitume, tirés du réel par un observateur attentif, le chauffeur de bus. Cinglé dans son uniforme gris souris, amarré à son guidon, l’œil sans cesse captivé par les lieux et les êtres qui défilent devant lui. Il adore, dit-il, le rétroviseur du chauffeur et ce poste en hauteur, un observatoire pour voir défiler des histoires sur le trottoir et même jusqu’au fond des magasins. Mais surtout, cela ne l’empêche pas d’écrire, malgré un emploi à plein temps et deux enfants à ses côtés.
La poésie de Marius Daniel Popescu est étrange, acidulée. On croit au prime abord qu’elle est insignifiante, alors qu’elle est somptueusement modeste, on pense qu’elle est invisible alors qu’elle nous rend la vue sur ce qui nous entoure, on se dit qu’elle est sommaire, alors qu’elle dessine le monde, le vrai, celui du quotidien.
Domaine Public a décidé, le temps d’une saison, d’égrener les petits textes de Marius Daniel Popescu. Ils se lisent pour eux-mêmes, en une fois, comme une gorgée de bière. Mais la répétition des séquences, au fil des semaines, alimente notre album d’images instantanées. gs

Bibliographie : Marius Daniel Popescu a publié 4×4 poèmes tout terrain, paru en 1995 aux Editions Antipodes, Lausanne. Un autre recueil en français, intitulé Arrêt déplacé est prêt pour l’édition. Marius Popescu collabore régulièrement au journal, Le Passe-Muraille. Son œuvre roumaine n’a pas été publiée.

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/8223 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/8223

Thématiques

Accueil

Auteures / Auteurs

Les articles

Les publications

Le Kiosque

À propos de DP