Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

En finir avec l’effet de serre (familiale)

Cette fois, c’est confirmé. La famille devient l’objet de toutes les attentions politiques. Pendant que le PDC se paie le luxe de renoncer à une présidente de qualité qui veut protéger ses proches d’une pression médiatique délatrice, le parti socialiste poursuit son offensive en faveur des familles. La famille n’est plus (seulement) ce lieu clos où se transmettent autorité, patrimoine et tradition. Que cela plaise ou non, que cela inquiète ou réjouisse, peu importe. Les valeurs traditionnelles se délitent, l’autorité paternelle succombe devant les revendications égalitaires et le libre choix du nom des enfants, le code civil suit les mœurs, parfois même les précède. La famille représente cet espace où se concentrent les enjeux individuels et sociaux : elle doit permettre aux femmes de travailler, aux hommes de participer à l’éducation de leur progéniture, aux enfants de se socialiser. Mais aussi à l’économie de se développer et aux retraités d’assurer financièrement leurs vieux jours.
Normal que ce nouveau cadre familial suscite l’attention du parti socialiste, souvent le plus progressiste en matière de droits individuels et sociaux. En 1999 déjà, la commission sociale du PSS présentait une série de mesures afin d’améliorer les conditions sociales des familles. Il proposait d’instaurer le système d’une rente pour chaque nouvel enfant, quels que soient le revenu, le temps de travail ou le domicile des parents. D’autre part, le Conseil national vient d’accepter, ce printemps, une initiative parlementaire de Jacqueline Fehr, obligeant la Confédération à financer un programme d’incitation à la création de 150 000 places de crèches.
Le parti socialiste remet la compresse aujourd’hui en s’attaquant au projet d’allégement fiscal du Conseil fédéral. Celui-ci envisage de diminuer de 1,3 milliard la charge de l’impôt fédéral direct. L’essentiel irait à la réduction de l’imposition du couple marié afin qu’elle ne soit pas supérieure à celle de deux concubins faisant ménage commun. Conscient que le projet de Kaspar Villiger ne répond pas aux nouvelles réalités sociales, le PSS propose un modèle relativement simple Ð sur le papier du moins. D’accord pour une baisse de l’impôt fédéral direct, concède-t-il, mais qu’elle profite à celles et à ceux qui en ont vraiment besoin. Premier constat : l’impôt doit tenir compte de la situation sociale et économique des contribuables Ð l’évolution générale, notamment celle des assurances sociales va d’ailleurs déjà dans ce sens. Et à société instable et individualisée, une seule solution fiscale : l’imposition personnelle, indépendante de l’état civil. Le système aurait ainsi le mérite de la clarté plutôt que de la moralité. Le parti socialiste propose d’autre part de contourner la structure extrêmement progressive de l’IFD en introduisant une déduction en francs pour les familles à bas revenus.
Les deux projets du PSS vont dans le bon sens, même s’ils s’adaptent au slogan dominant du «moins d’impôt ». D’autres pistes sont encore à envisager en faveur des familles, que ce soit par le biais de l’impôt cantonal (voir en p. 2) ou en réduisant le coût d’une assurance maladie qui grève leur budget. GS

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/8213 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/8213
Faire un don

Tous les auteur-e-s des articles sont bénévoles, tout est gratuit pour les lectrices et lecteurs... Mais il y a tout de même des coûts de production et de développement, financés par vos dons. Merci de votre générosité!

Faire un don avec Twint

Don de CHF 50.- avec Twint

Faire un don avec Twint

Don de CHF 100.- avec Twint

Faire un don avec Twint

Don libre avec Twint

Thématiques

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP