Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Politique culturelle: Une radiographie des publics

La ville de Lausanne a engagé une vaste étude afin de déterminer le profil socio-démographique du public culturel.

Qui sont les publics culturels, que consomment-ils, à quelle fréquence ? En Suisse, aucune étude jusqu’à présent ne permettait de déterminer le profil-type des personnes fréquentant les institutions culturelles. Du coup, les préjugés semblent tenaces : le public culturel est supposé se composer de femmes, bourgeoises, frisant la soixantaine. Et les créations proposées sont parfois qualifiées d’élitaires, de somptuaires ou d’illisibles.
Pour tordre le cou à ces stéréotypes, la ville de Lausanne a décidé de s’engager dans une radiographie complète et chiffrée des sorties culturelles de l’agglomération lausannoise. Au final, un rapport de 250 pages, annexes non comprises, qui décrit la composition socio-démographique des différents publics à Lausanne Ð sa situation, son origine, ses habitudes.

Les différences

A travers les données se dessine tout d’abord l’image d’une pratique presque généralisée, quoique conditionnelle, de sorties culturelles et de loisirs au sens le plus large (théâtre, concerts tous styles, expositions, cinéma, matchs, manifestations sportives, cirque). Presque les deux tiers des habitants de l’agglomération interrogés indiquent sortir une fois par mois ou une fois par semaine. Environ 20 % des personnes sortent même assidûment (plus d’une fois par semaine) alors que 15 % des gens sortent moins d’une fois par mois, voire jamais.
Contrairement à ce qu’on croit, les hommes sortent un peu plus que les femmes. Et dans ceux qui ne sortent jamais, il y a davantage de femmes. En fait, les gens préfèrent sortir en couple, à l’exception des vrais mordus, pour qui la qualité du spectacle prime sur la tendre compagnie.
L’âge aussi est un facteur important : les 15-29 ans sortent bien plus que les personnes de 60 ans et plus (4,5 sorties par mois contre 2,3). L’étude révèle, pour celles et ceux qui utilisent l’excuse de la baby-sitter pour éviter le dernier spectacle en vogue, que le fait d’avoir des enfants ne freine pas toutes les sorties, mais uniquement les plus assidues (les hommes avec enfants sortant toutefois un peu plus que les femmes dans la même situation).
Autre critère, le niveau de formation. Ici, la réalité rejoint, en partie du moins, le préjugé. Les personnes de formation supérieure sortent davantage que celles de formation moyenne ou modeste (3,7 contre 2,8 sorties par mois) Ð parmi les personnes qui ne sortent pratiquement pas, presque neuf personnes sur dix appartiennent à cette deuxième catégorie (contre 77% dans la population) ; la tendance est similaire pour les hauts revenus. En définitive, il faut un certain capital économique et/ou symbolique pour envisager des sorties, quelles qu’elles soient.

Fréquentations

La culture large (qui englobe les institutions privées, les cinémas, concerts rock, etc. mais sans les manifestations sportives) est fréquentée Ð sur les douze mois pris en compte par l’enquête Ð par presque neuf personnes sur dix. Pour la culture subventionnée (tous les lieux et événements subventionnés, donc en incluant les musiques actuelles, le jazz, les fêtes et les festivals), le taux de fréquentation récente s’établit à 75%.
Quant à la culture dite « cultivée » Ð les musées, théâtres, concerts classiques et spectacles de danse Ð, son public représente 59% de l’échantillon de l’étude. Autrement dit, six habitants sur dix de l’agglomération lausannoise indiquent avoir fréquenté, sur une année, au moins un musée, théâtre, concert classique ou spectacle de danse. Celles ou ceux qui avouent n’avoir jamais fréquenté ces lieux, même par le passé, représentent une personne sur dix.
Ces résultats démentent les habituelles allégations selon lesquelles seule une minorité de personnes éclairées fréquenteraient les institutions culturelles. Pour nuancer, remarquons tout de même que les habitants des communes riches vont plus souvent au spectacle ou au musée (60%) que les habitants des communes modestes (moins de la moitié).
A ce niveau d’analyse, l’étude montre donc que les écarts du public des institutions culturelles par rapport à l’ensemble des habitants de l’agglomération n’apparaissent pas comme plus importants que ceux des publics des salles de cinéma, matchs et grands événements sportifs. De fait, seul le public télévisuel à consommation moyenne se rapproche fortement du profil de la population totale. A propos, les sorties au cinéma ou à un match de foot empêchent-elles la consommation de spectacles dits cultivés ?
Conclusion : il est vrai que la personne qui suit avec acharnement des matchs de foot n’est pas un client assidu d’institutions culturelles. A l’inverse, aller au cinéma est non seulement une activité largement répandue (70% des personnes interrogées ont fréquenté au moins une salle obscure les douze derniers mois), mais se concilie bien avec la fréquentation des institutions culturelles. Il n’y a que la soirée télé qui freine les envies de sorties, et encore seulement chez ceux qui restent durablement scotchés à leur écran.

Le top ten des institutions

L’étude fait le classement des fréquentations des domaines culturels. Ce sont les musées qui en premier lieu attirent le plus de visiteurs (41% des habitants de l’agglomération lausannoise). Suivent le théâtre (32%), la musique classique (25%) et enfin la danse (20%). Les fêtes et festivals sont largement fréquentés (51% des personnes interrogées), alors qu’une minorité assistent aux concerts de jazz ou de musiques actuelles.
L’étude ne conclut pas que les lieux de culture sont totalement démocratisés. L’écart entre la culture et la population est réel. Il existe une frange de la population disposant d’un revenu confortable et d’une formation supérieure qui consomme régulièrement de la culture. Mais ce public n’est pas monolithique. Au contraire, il est rejoint par des personnes à fréquentation occasionnelle. Ce sera le rôle des autorités politiques d’en élargir le cercle. gs

Publics de la culture à Lausanne, Enquête sur la fréquentation des institutions culturelles, Olivier Moeschler, novembre 2000.

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/8204 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/8204

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP