Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

PME: D’autres pistes

La Lettre du Conseil économique et social (numéro 19, février 2000) fait le point sur l’accès au crédit des PME. Quelques exemples.

Les banques sont censées jouer un rôle essentiel dans le soutien aux PME. Or elles s’intéressent à d’autres secteurs financiers, plus rentables. Le Conseil économique et social cite l’exemple du Crédit agricole. Chaque conseiller à la clientèle gère entre 200 et 250 dossiers de PME. Les clients de la banque bénéficient ainsi en moyenne de deux visites annuelles. La première, lors de la présentation des résultats du bilan comptable, la deuxième durant l’année. Cette visite permet aux conseillers bancaires de se faire une idée concrète des entreprises Dernier né des produits du Crédit agricole : les « crédits-tremplin ». 2 % du bénéfice de la banque sont destinés à des prêts sur l’honneur de 100 000 francs français au maximum, sans garantie, à taux nul, destinés à toute personne porteuse d’un projet original, susceptible de le faire vivre et de créer des emplois. De nombreux entrepreneurs genevois s’adressent au Crédit agricole d’Annemasse afin de trouver les crédits dont ils ont besoin et qu’ils ne trouvent pas en Suisse.
Un institut bancaire pour PME, financé par les caisses de pensions. La « Banque des PME » pourrait avoir la forme d’une société anonyme émettant au début des actions non cotées. Sur le plan légal, aucune disposition n’interdit à une caisse de pensions d’investir dans une société de ce type, l’investissement entrant dans la catégorie des actions suisses non cotées, en respectant les dispositions de l’Ordonnance sur la prévoyance professionnelle, qui édicte un certain nombre de règles concernant la sécurité, le rendement et la liquidité des placements. En vertu de ses directives, les instances dirigeantes de l’institution pourraient être amenées à prendre une participation dans un « véhicule de placement collectif », qui, à son tour, investit dans le capital-actions de la nouvelle banque. A moins que la caisse ne constitue et gère elle-même un portefeuille diversifié d’actions dans des entreprises suisses non cotées, approche qui pourrait justifier une prise de participation directe dans la banque en question.
Les caisses de pensions ne pourront de toute manière investir que dans une institution bancaire ayant de grandes chances de réussite. Une banque des PME pourrait-elle avoir un réel succès ? A condition de respecter scrupuleusement un certain nombre de critères : tout d’abord une taille critique (la dimension cantonale est insuffisante, la dimension régionale un strict minimum). Ensuite, la spécialisation, à savoir une activité axée exclusivement sur les besoins des PME : le financement du fonds de roulement, la gestion des liquidités, le financement des exportations, éventuellement le crédit d’investissement. Enfin un contrôle strict des coûts : point d’immeubles luxueux, de guichets, de hiérarchie lourde et inefficace. Mais plutôt l’évaluation professionnelle du risque, la proximité du client et le pouvoir de décision local.

Le chéquier-créateur. Afin de venir en aide aux jeunes entreprises, la Fédération des Syndicats patronaux de Genève a lancé, avec le soutien de l’Ordre des avocats, un « chéquier-créateur », constitué d’un ensemble de bons donnant accès aux conseils de spécialistes à des prix préférentiels : le chèque-avocat donne droit à dix heures de conseil au modique prix de 40 francs l’heure, le chèque-fiduciare aux conseils d’une entreprise fiduciaire, le chèque-information est destiné à orienter le nouvel entrepreneur pour obtenir un conseil global. gs

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/8151 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/8151

Thématiques

En relation

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP