Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Entre cris et chuchotements ?

Il y a des semaines comme ça, où le ciel est vraiment bas. Tenez, par exemple, si vous êtes socialiste. Comme à votre habitude, vous tenez des stands sur les marchés, vous distribuez de belles roses, faites campagne pour un candidat souriant et compétent ; avec un peu de chance, vous parvenez à engager la conversation, prête à parler de politique familiale, d’ouverture du marché de l’électricité ou simplement à défendre l’initiative sur les quotas. Et c’est alors qu’on vous balance, dans les gencives, l’avis de tempête qui secoue votre parti.
Car, le parti socialiste, jeté malgré lui dans la fosse aux lions de l’information, déballe, en public et en direct, ses querelles intestines et ses rivalités personnelles. On exige des têtes, on fomente la rébellion contre la direction, puis on calme le jeu. Et dans ce drame opaque, que reproche-t-on à Ursula Koch ? La fronde n’est pas animée par des motifs idéologiques Ð on chercherait en vain une ligne de démarcation entre Bodenmann, Fehr, Aeby, et Koch. On critique plutôt son incapacité à occuper la scène politique, à anticiper les enjeux du moment, quitte à les abandonner ensuite, à manier l’art consistant à chatouiller un adversaire qui attend l’attaque pour donner sa réplique, embusqué mais complice. On reproche à Ursula Koch d’être Ursula Koch ; une femme au casque aussi noir et strict que la chevelure de son prédécesseur était blanche et vaporeuse. Une femme un peu coincée, maladroite, et au fond trop sincère. Bref, une femme qui refuse d’être en captivité médiatique. Contre toute attente, Ursula Koch entend privilégier la redéfinition des valeurs aux réactions à court terme, la rencontre directe avec la population aux plateaux de télévision, la base militante aux parlementaires. L’obstination est si anachronique qu’elle mérite d’être respectée.
Saluons le courage, mais pas le panache. Car la politique est aussi faite de théâtre, de mise en scène, de premiers et de seconds couteaux. Et il manque aujourd’hui, à la tête du PSS, une personnalité fédératrice, capable d’arbitrer les différences et les différends, capable aussi de rendre plus visible un véritable projet de société, de montrer qu’une organisation politique n’est pas une simple entreprise de spécialistes, même très compétents ; une charge qu’Ursula Koch n’a pas su, pour le moment du moins, assumer.
Enfin, le PSS a un besoin urgent de réfléchir à son fonctionnement. Le triumvirat, composé de Cavalli, Brunner et Koch va s’atteler à une réforme de l’organisation interne. Il était temps. Les structures actuelles ne peuvent plus répondre aux nouvelles règles du débat politique. Le comité directeur est trop rigide et le comité central, fort d’une centaine de membres, ne sert que ceux qui savent le manipuler à leur avantage.
Admettons donc que cette poussée de fièvre aura au moins permis de mettre en lumière les vrais problèmes. Les responsables ont jusqu’au Congrès du mois d’octobre pour faire des propositions. D’ici-là, chut, on aimerait parler politique. GS

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/8149 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/8149

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP