Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste du 31 octobre 1963 au 24 juin 2021
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Après 58 ans, Domaine Public a cessé de paraître. Ce site ne publiera plus de nouveaux articles et est en cours de transformation pour présenter l'histoire et les archives du journal.

Expo. 02: Thérapie de groupe

L’expo se terre mais ne s’enterrera pas.

«L’intervention gouvernementale, la reconstitution des équipes dirigeantes, la mobilisation de forces créatrices, la remise en confiance des sponsors, la correction des plans et schémas, la recalculation des coûts et peut-être le redimensionnement du projet, tout cela prendra du temps Ð mais ne suffira pas. Car, préalable à toute réalisation, il faudra une bonne fois formuler les objectifs, le message, le contenu de l’Expo, qui portera dès lors au mieux le millésime 2002. »
Voilà ce qu’Yvette Jaggi pronostiquait dans Domaine Public le 21 janvier 1999 ainsi que dans l’entretien donné à Christophe Buchi. Pas besoin d’être une pythie pour se rendre compte que ces recommandations devaient être prises au sérieux. Il aura fallu pourtant de multiples départs, une situation financière catastrophique, une crise de confiance généralisée pour que l’expo révèle ses mystères et son opacité.
Le Conseil fédéral, impliqué à l’insu de son plein gré dans cette affaire, a pris lundi dernier la responsabilité ? de se déresponsabiliser.
Sur les Chambres tout d’abord, à qui il demandera une rallonge conditionnelle de 250 millions. Sur l’économie ensuite, qui toujours aussi peu rassurée sur l’avenir de l’expo (à ce rythme, ce n’est plus une expo post-moderne, mais post-ultérieure) est expressément invitée à se lancer dans la grande aventure à hauteur de 300 millions. Sur les organisateurs enfin, qui devront composer et construire sur les décombres laissés par leurs prédécesseurs.
Dans ce petit exercice où l’on se refile le ballon national, personne ne prend le risque d’arrêter le jeu. élections nationales obligent, les partis politiques restent prudents. Lors du téléjournal de lundi soir, ils rasaient les murs de la salle des pas perdus. Au même moment, Pascal Couchepin semblait agacé, genre « je n’ai pas que ça à faire, l’OMC m’attend » ; quant aux conseillers d’état des cantons concernés, ils espèrent espérer en l’expo. 02, « un des grands défis du siècle prochain » Ð une déclaration qui ne mange pas de pain.
Tout ça ressemble plus à un enterrement qu’à une résurrection. Car la proposition du Conseil fédéral permet d’affamer l’expo pour qu’elle meure de mort apparemment naturelle, plutôt que de reconnaître l’échec des thérapies. Et la créativité cède aux exigences comptables, Pipilotti Rist est remplacée par Arthur Liener (tout un symbole) et les études de faisabilité pallient les études de nécessité.
Depuis six mois, l’expo nationale est devenue affaire nationale. En mourant de sa belle mort, elle aurait peut-être suscité un grand deuil national. De nos jours, c’est toujours bon à prendre. gs

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/8132 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/8132

Thématiques

Accueil

Auteures / Auteurs

Les articles

Les publications

Le Kiosque

À propos de DP