Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Elections vaudoises: Si loin, si proche

Dans le canton de Vaud, on est au moins sûr d’une chose : on retombe vite les pieds sur terre. Foin des résultats prometteurs des élections communales
de cet automne, foin des dernières victoires fédérales de la gauche et des syndicats, foin des prévisions qui donnaient les partis socialiste, popiste et écologique frôlant la majorité au Grand Conseil ; la droite s’érode, mais lentement, et la gauche progresse ? mais progressivement.

Bien sûr, on doit comparer ce qui est comparable : le score engrangé par les trois candidats de droite élus au premier tour est plutôt médiocre. 50,99 % des suffrages pour le conseiller d’État sortant Charles Favre, c’est peu en regard des résultats réalisés par ses prédécesseurs, il y a quatre ans ; bien sûr le score de Philippe Biéler, 48,23 % est « historique » pour le candidat d’une liste de gauche et écologiste. Bien sûr, la popularité de Pierre-Yves Maillard est impressionnante, Francine Jeanprêtre fait mieux que son prédécesseur « naturel » Daniel Schmutz et les popistes peuvent se féliciter de l’avancée de leur parti. Mais le premier tour des élections vaudoises représente une grosse déception pour la gauche plurielle.

La droite a ratissé large

Outre la force d’inertie d’un canton ataviquement conservateur, force est de reconnaître que la droite a ratissé large au premier tour. Des radicaux au PDC, cette entente plus que boiteuse a su cacher ses divergences idéologiques et personnelles. Les sillons étaient soigneusement labourés. Le président des radicaux Christen jouait la modération d’un centriste à fibre sociale, Charles Favre préconisait des potions amères mais efficaces, Claude Ruey donnait des gages à la droite rigide et Jacqueline Maurer-Mayor faisait état d’un bilan trop bref pour être compromettant. Le trio de tête a montré durant cette législature sa capacité à travailler ensemble, les retours d’ascenseur garantissaient à l’UDC une place au Château. Bref, l’Entente semblait soudée, tant pendant la législature que durant la campagne. Les conseillers d’État de droite eurent donc droit à la prime au sortant.
Rien de cela à gauche. Deux ans de gouvernement majoritaire suffirent aux socialistes, vert et popiste pour révéler leurs divergences. Mais c’est moins ces divergences Ð elles peuvent être complémentaires Ð, que le manque de cohésion qui a été sanctionné par la population. Ë l’exception de Philippe Biéler, les conseillers d’État de gauche sortants Jean Jacques Schwaab et Joseph Zisyadis ont fait les frais de leurs mésententes, comme s’ils s’étaient annulés l’un l’autre.
Le grand perdant de l’affaire est incontestablement le parti socialiste, au niveau du législatif, comme au niveau de l’exécutif. Il est certain que les crises que traverse le PSV depuis quelques années n’ont pas été étrangères au score décevant d’un des grands partis du canton. Les socialistes ont demandé à la population de faire le ménage dans leur maison parce qu’ils étaient incapables de le faire tout seuls. La liste était pourtant prometteuse, un sortant avec à son actif une victoire en référendum, une femme auréolée de sa carrière nationale, un représentant de la nouvelle génération du parti, un des meilleurs débataires du canton. Mais Jean Jacques Schwaab était handicapé par un bilan en demi-teintes, par ses allers et retours sur des dossiers où sa fermeté aurait dû révéler sa stature d’homme d’État ; Francine Jeanprêtre, bien qu’ayant réalisé un beau score n’a pas joué le rôle de leader de liste qu’on était en droit d’attendre d’elle et l’étiquette gauchiste de Pierre-Yves Maillard fait encore peur. Enfin, au Grand Conseil, les socialistes ont fait les frais des listes apparentées ( – 9 sièges au profit des verts et des popistes).

Second souffle

Cependant, tout reste à jouer au second tour. Le canton de Vaud est passé d’une logique proportionnelle à une logique majoritaire. Si les radicaux calment le jeu, les appétits des libéraux sont clairs. Mais la droite ayant placé ses têtes de liste, les partis de gauche et écologiste peuvent tabler sur la démobilisation du camp bourgeois et sur le vote d’un électorat de gauche insuffisamment présent au premier tour. Pour cela, il est essentiel que la gauche et les Verts affichent, au sens propre du terme, leur unité, qu’ils donnent des signes clairs de leur capacité à travailler ensemble. gs

Encadré
Le taux de participation a été très bas; on y est si habitué qu’il ne fait plus la une des journaux.
Mais le phénomème est particulièrement inquiétant dans les villes, bassin de l’électorat de gauche : dans certains cas 28% de participation, 2 à 3% de moins que dans les petites communes.

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/7998 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/7998

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP