Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Chronique: Emménager

On ne devient pas Vaudoise, comme ça, du jour au lendemain, à trois semaines des votations cantonales !

Lausanne. Administration communale. Mercredi, 11 heures. Entre deux déballages de cartons, je viens m’inscrire au Contrôle des habitants. Rite de passage. Je suis émue. Une fiancée le jour de ses noces. Dans quelques minutes, j’aurai officiellement une nouvelle adresse, et le lieu où je réside depuis sept jours « avec l’intention de m’y établir » deviendra mon domicile civil et politique.

J’entre et je referme la porte sur mon passé

Pas âme qui vive, ni dans le hall, ni dans le bureau d’entrée. Au bout du couloir, mon unique prédécesseur patiente sur sa chaise, les mains pleines de paperasse. Soupirs entendus, les deux cabines de service sont au rouge. J’en profite pour suivre le conseil affiché au mur, je « prends de l’avance » et remplis le formulaire adéquat. La mention « origine » m’arrête un instant. Grâce aux parcours industrieux de mes ancêtres paternels, j’en possède plusieurs. Les règles désuètes mais toujours en vigueur du droit de cité me reviennent en mémoire : à Lausanne, je suis Lausannoise. Bon, la date, la signature, ma cabine passe au vert, j’entre et je referme la porte sur mon passé.
Le présent sent la sueur et le parfum. Derrière son guichet, le préposé me paraît immense. Cadrage obligé sur son ventre et le tissu moiré de sa chemise verte. Inclinaisons et salutations mutuelles n’interrompent pas la discussion en cours avec sa consœur de guérite. On y débat de ce que l’administrée précédente aurait dû faire, du papier que sa régie n’a pas délivré ? Je tends le mien. On s’en empare, on l’observe, on le parcourt d’un stylo distrait et on l’oublie, le temps de poursuivre l’échange verbal susmentionné. J’attends. La main municipale réapparaît, quémande, s’agite, contrariée. J’hésite et je propose mon acte d’origine, aussitôt recalé. Un index impérieux se met à tapoter le comptoir. La tension monte. J’essaie le livret de famille. Ouf ! Les longs doigts blancs frémissent, feuillettent, emportent, puis ramènent le document gagnant. Une voix solennelle descend des cieux, me demande si j’ai déjà habité Lausanne. Je jure que non, puis, sur le mode léger et ne croyant pas si bien dire, j’ajoute que je suis « Lausannoise de l’étranger ». Silence de bronze, percé d’un laconique « ça vous fera vingt francs », silence de plomb, si persistant qu’on entend crisser mon giacometti tout neuf. Lorsqu’on me rend ma monnaie, on se baisse, on me remercie et, miracle, on me sourit. Collier de dents parfaites, ma cabine s’illumine comme le Titanic avant le naufrage. ça y est, la cérémonie est terminée, les époux comblés, la fête peut commencer. Le contrôleur des habitants rallume sa guirlande de bienvenue : « Cadeau », souffle-t-il, me glissant une méchante feuille A4 jaune canari, pliée en deux : « La liste des différents services administratifs, pour faciliter votre intégration ».

Un renseignement de routine

C’est à cette minute précise, juste après ces signes réconfortants de fraternité humaine, que mon destin va basculer dans l’horreur de l’exclusion. Une question banale, un renseignement de routine :
Ð Pour les votations, comment ça se passe ? Vous m’envoyez ma carte à la maison ?
Ð Il y a un délai, Madame, vous ne pouvez pas voter sur le plan cantonal et communal pendant trois mois au moins. Article 5 de la Loi cantonale sur l’exercice des droits politiques du 16 mai 1989 (LEDP).
Ð Mais le 29 novembre, alors, pour le fédéral ?
Ð Le législateur est prévoyant, rassurez-vous. L’article 7 du Règlement du 1er novembre 1989 d’application de la loi du 16 mai 1989 (RLEDP) vous attribue une carte spéciale dont la validité est limitée au scrutin en vue duquel elle vous a été délivrée ; elle vous sera retirée lors du vote, dans les locaux du Registre civique.
Patatras ! Me voilà déchue, interdite, rejetée à peine arrivée. Moi, bourgeoise de Lausanne saine de corps et d’esprit, moi qui potasse le frein à l’endettement vaudois depuis des semaines dans DP, moi, enfin, que la Confédération en personne autorise à voter ou à être élue à son éminent niveau, on voudrait me priver de l’exercice aux échelons inférieurs ? Mais c’est le monde à l’envers.

Le monde à l’envers, la Suisse à l’endroit

« Non, ma chère, c’est la Suisse à l’endroit. La stabilité du pays dépend de ces équilibres subtils, de ces souverainetés superposées ». Loin de me soutenir, mes camarades, mes amis, mes parents m’ont lâchée les uns après les autres. « On ne naît pas vaudoise ; on le devient. » L’adage serait eurocompatible, la chose jugée tour à tour normale, courante, pas étonnante, historiquement explicable, et le délai « raisonnable, au vu du but recherché ». Le but, quel but ? Se familiariser avec les us et coutumes de la population indigène ? « Mais non, ma chère, simplement empêcher le tourisme électoral, frontalier en particulier. » J’ai réfléchi, je m’incline, les Vaudois ont raison. Trois mois, c’est un minimum pour s’habituer à être assimilée juridiquement à une incapable. Personnellement, j’ai encore « pris de l’avance ». Ce temps de carence m’obsède, m’enlève le sommeil et mes moyens. Chaque nuit, c’est le même film, le même scénario :
Je suis à la frontière, quelque part entre Môtier (FR) et Vallamand (VD). En uniforme, mais sans armes. Je garde le pays. Mission impossible. La LEDP vient d’être abrogée par un Conseil d’État irresponsable. Voici que des armées de Confédérés, des volées de PDC, bible sous le bras, des nuées d’UDC, Morgenstern au poing, des colonnes de féministes, quotas d’acier au côté, des lignes de Partisans de la Liberté, bidon d’essence à la main, et des escouades d’Alliés de Gauche, faucille entre les dents, tous fuyant leur statut de minoritaires persécutés, s’avancent à marche forcée pour déposer leurs papiers dans notre bon Canton avant des élections capitales. En parfaite légalité. Je les regarde passer, seule et impuissante face à la plus grave menace d’envahissement qu’ait connue la région depuis les troupes bernoises.
Et je me réveille en larmes, persuadée d’avoir définitivement raté mon examen de vaudois. Anne Rivier

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/7872 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/7872

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP