Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Chronique: Cher Monsieur E.

Extraits de courrier helvétique. Quatre exercices d’admiration dans l’air du temps.

Jean Posieux, PDG « Fleur de Lait » SA.

Les Ponts sur Mézel, 18.2.1998

Cher Monsieur E.,
Ma lettre va vous surprendre. Vous ne me connaissez pas, je ne suis pas de vos clients mais je suis, comme vous, un entrepreneur. Nos préoccupations, notre amour du travail bien fait, notre engagement quotidien pour le marché et le libéralisme devraient donc nous rendre solidaires face aux dangers qui menacent.
Avant de me présenter plus en détail, j’aimerais vous exprimer ma profonde admiration. Avec le recul, il est évident que votre attitude courageuse a fini par payer. On vous aura défendu partout et la presse unanime a souligné l’hypocrisie des protestations provoquées par votre déménagement, puis par votre demande d’allégement fiscal. Vous avez résisté et les choses sont rentrées dans l’ordre. Votre force fut une logique poussée à bout, votre victoire, la concrétisation fermement assumée d’une conviction. Partisan du seul système qui permette à l’individu de développer ses vraies valeurs, vous avez démontré l’incontestabilité du capitalisme, son caractère indépendant, frondeur, éternellement révolutionnaire, en quelque sorte.
Ce n’est pas tout. Votre patriotisme aussi m’a paru exemplaire. Vous auriez pu délocaliser. Vous avez helvétisé. Mettant en pratique la liberté d’établissement, vous avez regroupé votre famille pour la faire travailler à domicile dans un canton mythique. Et que dire de votre banque, si ce n’est qu’elle est remarquable et que son image redore le blason suisse qui en a bien besoin. Ses fonds propres sont propres, moralement irréprochables et pas près de « déshérer » tant ils prospèrent entre vos mains. D’après les chiffres publiés par la presse, l’exercice 1997 de votre groupe confine au prodige : son bénéfice de 1,16 milliard de francs vous a permis de partager 58 millions d’honoraires entre huit administrateurs, un record absolu. Non, croyez-moi, vos 20 millions personnels, vous les avez largement mérités.
En ce qui me concerne, je suis à la tête d’un des trusts les plus florissants de l’Arc Jurassien, à savoir sept fromageries sur trois cantons ( cf. annexes 1et 2 ). J’ai monté « Fleur de lait » SA à la force du poignet, en un temps où nos grandes banques encourageaient encore la création de PME. Mon problème est au niveau de la trésorerie ( cf. comptabilité, annexe 3 ). Je sais pertinemment que votre vocation n’est pas le crédit, mais je ne désespère pas, si vous acceptiez de me soutenir, d’être un jour, soit coté en bourse, soit en mesure de vous acheter un joli paquet d’actions.
Recevez, cher Monsieur E., etc…

Colonel Luzius Sapperlott

Unterbünzli, 15.2.1998

Monsieur,
Titulaire d’un compte chez vous depuis mars 1994, je viens vous féliciter pour votre gestion 1997. Votre soi-disante évasion fiscale en faisait partie. Devoir accompli, terminé. Ne vous laissez pas abattre. Grâce à vous, je vais pouvoir m’acheter le Pilatus de mes rêves. Pilote militaire, retraité et collectionneur, Schwytzois de père en fils, je suis exilé dans l’Emmental pour cause de mariage. Les dix-huit collaborateurs de votre banque doivent être ravis du changement. Zürich est devenue si impersonnelle, si superficielle. Climat détestable. Sécurité inexistante ( drogués, immigrés ), police irresponsable, politique sociale consternante, etc…
Soyez assuré, Monsieur, etc…

Kevin Schaf, chef de la 1re B

Frauenfeld, 5.2. 1998

Très honoré Monsieur E.,
Notre classe tient à vous remercier chaleureusement pour votre visite du mois passé. Votre enthousiasme, votre charisme nous ont amenés à approfondir les sujets abordés lors de ces heures passionnantes. La Bourse est désormais au programme de chacune de nos journées, ses cours copiés au tableau noir tous les matins. Nous butons encore sur la complexité des produits dérivés. La fusion des deux banques, en revanche, nous a semblé évidente. Nous avons suivi le symposium de Davos. Mr Ritter nous a traduit plusieurs articles que nous avons dû apprendre par cœur. Dans cette optique, notre Directeur va bientôt vous demander d’aider notre collège à organiser des cours d’anglais financier et d’informatique appliquée, et ceci dès la première année. Il n’est jamais assez tôt pour intéresser les jeunes aux questions économiques, nous avez-vous affirmé. Soit, mais si nous ne pouvions compter que sur l’État, nous ne serions pas sortis de l’auberge.
Persuadés que vous répondrez favorablement à cette requête, nous vous envoyons en primeur la liste des autres sponsors pressentis par la Commission scolaire. Évidemment, nous préférerions un parrain bien de chez nous à une multinationale.
Veuillez accepter, etc…

Boulangerie Pâtisserie Fritz Schlauberger

Freudenwyl, 22.2.1998

Très vénéré Monsieur E.,
Permettez à un modeste artisan du village de vous présenter ses respectueux hommages ainsi que son admiration infinie. Merci pour les services rendus à notre commune. Afin d’enrichir mon offre de Pâques, j’aimerais vous dédier une spécialité, un gâteau original ( voir prototype en annexe 1 ). La pâte à base de biscuit et de poudre d’amandes rappellera le financier classique. Ë la masse en forme de lingot, j’ajouterai des pépites de chocolat. La décoration sera en massepain doré ( voir photos nœud papillon en annexe 2 ). Sauf opposition de votre part, je commencerai la fabrication le 7 avril prochain.
Veuillez croire, etc… Anne Rivier

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/7849 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/7849
Faire un don

Tous les auteur-e-s des articles sont bénévoles, tout est gratuit pour les lectrices et lecteurs... Mais il y a tout de même des coûts de production et de développement, financés par vos dons. Merci de votre générosité!

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP