Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Conférence: De la passion et de la raison en politique

Ruth Dreifuss a récemment développé le thème de la passion et de la raison en politique, dans le cadre d’une soirée-débat organisée par le Cercle Condorcet de Genève.
Brefs extraits choisis.

La conseillère fédérale Ruth Dreifuss a rappelé la mémoire de Victor Schoelcher, cet homme politique français qui fut l’un des principaux artisans de l’abolition de l’esclavage en 1848 et un infatigable militant de l’égalité entre femmes et hommes :
« Ë ce démocrate à la fois révolutionnaire et pragmatique, j’emprunte souvent une image qui dit bien à la fois la nécessité et la difficulté de s’orienter dans les choix que nous devons faire : l’image de la boussole morale qu’il convient toujours d’avoir présente à l’esprit. Une boussole morale qui doit nous permettre de nous orienter et d’identifier les nouvelles formes d’esclavage et de précarité : le travail des enfants, l’exploitation sexuelle des plus pauvres en sont des exemples emblématiques.
Si je partage les soucis de nombreux militants contre une globalisation économique sans contre-pouvoir, je crois que les États peuvent, en s’associant, imposer des règles politiques. C’est pourquoi l’OMC n’est pas à mes yeux un monstre à abattre, mais une démarche à encadrer d’urgence grâce aux conventions de protection des travailleurs et du développement durable.
Cette boussole morale, toujours, me guide dans la politique quotidienne de la Suisse d’aujourd’hui, au régime démocratique subtil et sophistiqué. Grâce à la démocratie directe, les débats de société se déroulent en grandeur nature, si l’on peut dire, et prennent une dimension unique dans les campagnes qui précèdent le vote populaire. L’adhésion profonde à cette forme de démocratie, voire même la fierté et l’amour qu’elle m’inspire, ne m’ont pas empêchée de trembler devant le souverain, de douter de sa sagesse, et pourtant d’accepter, parfois la mort dans l’âme, son verdict ».
Après avoir évoqué les initiatives « Jeunesse sans drogue » et « Pour la protection génétique » qui ont suscité l’affrontement violent de la raison et de la passion, Ruth Dreifuss a abordé le dossier des étrangers, à propos duquel elle a essuyé de violentes attaques de la part de militants déçus de sa retenue en la matière :
« Il est vrai que toutes les initiatives xénophobes ont été rejetées en scrutin populaire. Le soulagement que j’en ressens ne saurait faire oublier que la majorité des cantons a refusé d’accepter la naturalisation facilitée, ni que toutes les propositions visant à accorder le droit de vote aux étrangers ont été rejetées. Mais les initiatives contre l’immigration comme celle contre l’asile n’ont pas trouvé grâce aux yeux du souverain. Et pourtant, sur proposition du Conseil fédéral ou du Parlement, notre disponibilité à accueillir celles et ceux qui sont obligés de quitter leur terre proche ou lointaine pour fuir une barbarie qu’ils ne peuvent que subir, s’érode peu à peu, au fur et à mesure des révisions de la loi et des directives administratives.
Il est évident que je me fais l’avocate, au sein du gouvernement et de l’administration, de celles et ceux qui ont besoin de protection. Ce rôle de porte-parole me prive de jouer un rôle de porte-drapeau de cette cause. Croyez bien que c’est un sacrifice. Mais c’est un sacrifice raisonné, accepté parce que notre système de gouvernement collégial est étroitement lié à l’usage de nos droits populaires. Et c’est pourquoi je fais souvent mienne cette réponse de Franklin D. Rooosevelt à une délégation venue lui soumettre des propositions de réformes ( cité par Saul Alinsky ) : « D’accord, vous m’avez convaincu. Maintenant continuez votre action parmi les gens et faites pression sur moi ». Sur moi et sur nous. Je vous en remercie ».
Ruth Dreifuss

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/7777 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/7777

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP