Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Courrier: Simpliste, vraiment ?

Un lecteur réagit à l’article de Jean-Daniel Delley dans DP 1387, consacré à la votation du 13 juin sur l’asile.

Dans le numéro 1387 de Domaine Public, Jean-Daniel Delley fait état des dérives passionnelles des deux camps (opposés ou favorables à la nouvelle loi), « au seul détriment des requérants ». En proposant le rejet de l’arrêté fédéral urgent tout en se déclarant favorable à la loi, il est ainsi persuadé d’avoir enfin une législation sur l’asile équitable et favorable aux requérants tout en évitant de focaliser sur les abus.
Or, le parti socialiste, qui n’a pas soutenu activement le lancement du référendum, a pourtant déclaré s’opposer à la nouvelle loi et à l’arrêté fédéral urgent. Finalement, ne se serait-il pas laissé entraîné par le courant (simpliste selon Delley) développé par les œuvres d’entraides et les organisations actives dans la défense des requérants d’asile ?
C’est bien plutôt la proposition de J.-D. Delley qui me paraît ici simpliste. Ë l’évidence, il n’a pas pris la peine de s’intéresser aux ordonnances d’application, actuellement en procédure de consultation. C’est, entre autres, le contenu de ces ordonnances qui a motivé les œuvres d’entraide (qui elles non plus n’avaient pas soutenu le lancement du référendum) à se déclarer fermement opposées aux modifications de la loi. Ces ordonnances montrent très clairement que l’administration fédérale n’a qu’un seul objectif : réduire au strict minimum les possibilités d’obtenir l’asile en Suisse et limiter au maximum les moyens de droit à disposition, tout en rendant précaire la situation des personnes autorisées à séjourner en Suisse.

Le sucre et l’argent du leurre

Le sucre donné avec le nouveau statut des réfugiés de la violence n’est qu’un leurre. Ce statut interdit à toute personne qui en bénéficie de déposer une demande d’asile, même si elle réunit manifestement tous les critères pour obtenir le statut de réfugié. Elle ne pourrait le faire qu’après cinq ans, mais avec toutes les difficultés (moyens de preuve, risque de contradiction beaucoup plus élevé) qui ne manqueraient pas de se poser. En fait, la législation suisse contient déjà les instruments permettant l’accueil d’un groupe de personnes (c’est le cas actuellement pour les Bosniaques). Le statut de réfugié de la violence, tel que proposé par le législateur, n’est donc pas un réel progrès.
Ce qui est le plus navrant, c’est l’absence totale des élus socialistes vaudois dans la campagne qui précède cette votation. Nous aimerions les entendre manifester leur opinion, notamment auprès de la population. Ces élus socialistes, plutôt que de venir s’entretenir au stand du Comité référendaire (à défaut de venir apporter leur soutien), préfèrent passer tout droit, comme si leur présence au stand pouvait leur être préjudiciable (on l’a remarqué à Vevey). Il semble donc qu’il y ait un décalage toujours plus grand entre ce qu’ils disent et leur engagement véritable. [ ?]
D’ailleurs, l’opinion défendue par
J.-D. Delley (qui, si elle passe, pourrait être un moindre mal) serait un excellent moyen d’aborder la discussion sur la loi. La plupart des aspects de cette loi sont, il est vrai, mal connus d’une population qui, en matière d’asile, marche essentiellement à coup de slogans et d’émotions, alors qu’elle n’a aucune idée du déroulement de la procédure d’asile. Mais combien de nos élus (tous partis confondus) sont-ils au courant de la manière dont se déroulent les phases cruciales de la procédure d’asile (enregistrement, auditions, accueil, renvoi) ?
En conclusion, pourquoi l’opinion défendue par J.-D. Delley ne s’exprime-t-elle pas aussi en dehors de Domaine Public ?
Roland Rapin, Vevey

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/7739 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/7739
Faire un don

Tous les auteur-e-s des articles sont bénévoles, tout est gratuit pour les lectrices et lecteurs... Mais il y a tout de même des coûts de production et de développement, financés par vos dons. Merci de votre générosité!

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP