Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste du 31 octobre 1963 au 24 juin 2021
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Après 58 ans, Domaine Public a cessé de paraître. Ce site ne publiera plus de nouveaux articles et est en cours de transformation pour présenter l'histoire et les archives du journal.

Pierre Graber : Une famille de gauche

Le décès de l’ancien conseiller fédéral Pierre
Graber, né en 1908, permet de rappeler la mémoire d’une famille
d’origine argovienne transitant par Bâle Campagne avant de se fixer
dans la deuxième moitié du XIXe siècle à Travers, dans le canton de
Neuchâtel. L’immigré, Hans Jakob Graber (1827-1905), grutléen, et son
épouse, Elisabeth née Gammenthaler (1842-1890) eurent neuf fils entre
1864 (Adolphe) et 1879 (Achille). L’aîné a émigré aux Etats-Unis où il
a fait souche, deux virèrent à droite : le radicalisme pour Arthur et
le libéralisme pour Robert qui se fixa à Nyon. Les plus nombreux
restèrent à gauche : trois socialistes militants Otto (1867-1941),
député et président du Grand Conseil neuchâtelois, et les cadets
Ernest-Paul (1875-1956), conseiller national, père de Pierre et Achille
(1879-1962) marxiste de l’école historique non léniniste, tandis que
César (1872-1942) fut communiste dès le début. On trouve leurs traces
dans de nombreuses publications, par exemple, Achille et Ernest-Paul
dans La classe ouvrière dans la société vaudoise (1845-1914) d’André
Lasserre, Ernest-Paul, César et Pierre dans les Mémoires de Jules
Humbert-Droz et les trois frères et Pierre dans La vie du Dr. Maurice
Jeanneret-Minkine de Pierre Jeanneret.
Pierre Graber a rédigé en
1989 une brochure intitulée Mémoires Ernest-Paul Graber, 1875-1956, à
partir de notes, incomplètes, laissées par son père. On y trouve le
rappel des 383 jours de prison d’Achille à la suite de deux
condamnations pour refus de service militaires. La revue Le socialisme
démocratique a publié en 1954 un texte de Ernest-Paul Graber signé «Un
vieux témoin» sur «L’évolution socialiste au cours d’une existence».
Willy Schupbach réunit actuellement à l’intention de la Bibliothèque de
La Chaux-de-Fonds tout ce qu’il peut recueillir sur son oncle
Ernest-Paul Graber. Il n’a pas besoin de consulter le gros volume de
L’Assemblée fédérale 1849-1920 pour savoir que le père de son cousin
avait non seulement des dons d’orateur et de pédagogue, mais cultivait
aussi un certain talent de peintre amateur. Il possède plusieurs de ses
œuvres. Quel historien consacrera une étude à cette famille de gauche,
à l’influence des Unions Chrétiennes, de la Croix bleue et des pasteurs
dans sa formation démocrate socialiste et son action au vingtième
siècle ?

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/7654 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/7654

Thématiques

Accueil

Auteures / Auteurs

Les articles

Les publications

Le Kiosque

À propos de DP