Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste du 31 octobre 1963 au 24 juin 2021
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Après 58 ans, Domaine Public a cessé de paraître. Ce site ne publiera plus de nouveaux articles et est en cours de transformation pour présenter l'histoire et les archives du journal.

Vocabulaire politique: Un direct du gauche

Comment la gauche française réagit-elle au crochet
du droit qui l’a mise presque k.o. en avril dernier ? Citée dans les
médias et en particulier dans Le Monde, nombreux sont ceux qui essaient
d’expliquer ce qui lui est arrivé et de trouver des raisons d’espérer
pour l’avenir. De ces articles ressortent nombre de qualifications de
la gauche. Il paraît utile et amusant de faire un petit bouquet des
termes utilisés. Même le dessinateur Plantu s’en est mêlé en posant la
question d’un sondage bidon : «Le mot gauche vous rappelle-t-il quelque
chose?» Sylviane, épouse de Lionel parle d’une «gauche arrogante». Mais
il y a aussi «gauche socialiste», «gauche du passé», «peuple de
gauche», «gauche de la pensée unique», «gauche réformiste», «gauche
debout», «gauche au pouvoir», «gauche moderne», etc.
Des termes
d’autrefois semblent encore actuels «nouvelle gauche», par exemple.
Olivier Besancenot, porte parole de la Ligue communiste révolutionnaire
(LCR), parle de «gauche d’en bas», l’hebdomadaire Marianne «des
orphelins de la gauche». Il est aussi question de «gauche réunifiée» ,
sans oublier la «gauche plurielle».
Si on quitte l’Hexagone, les
mots se ressemblent. Nous avons eu un parti «Nouvelle Gauche» autrefois
à Neuchâtel. Comme partout il y a aussi «l’extrême gauche». Au Brésil,
Le Temps qualifiait plusieurs partis de «gauche populiste» et
n’oublions pas qu’il y a un «centre gauche» et que la TSR parlait
récemment de la «gauche pacifiste américaine» car on peut aussi citer
des gauches géographiques. Il y a des «radicaux de gauche». Le Peuple
Valaisan titrait son commentaire du récent congrès du PSS : «Une gauche
très combative». Pour clore rappelons que le Club Jean Moulin avait
publié au Seuil, en 1965: «un parti pour la gauche». En 1984, la revue
Autogestions consacrait une grande partie de son numéro 15 à «La gauche
maladroite» et cette année c’est Mouvements (n° 23) qui proclame
«changer à gauche, changer la gauche». Quant au Temps, il accorde le
titre «La gauche la plus bête du monde» à la lettre d’un lecteur
genevois traitant de stupides les manifestations anti Fini sur
l’Arteplage d’Yverdon.
Mais en définitive, que signifie ce mot issu
de la place tenue par les révolutionnaires à gauche, face au président,
à l’époque de la Révolution française, celle de 1789. Un ancien Petit
Larousse (1963) donnait cette définition : «ensemble des groupements
partisans d’un changement par opposition aux conservateurs hostiles aux
innovations». A méditer ! cfp

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/7630 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/7630

Thématiques

Accueil

Auteures / Auteurs

Les articles

Les publications

Le Kiosque

À propos de DP