Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Art textile : Un trésor d’Etat au grand complet

Peu de gens le savent, le canton de Vaud possède l’une des plus étonnantes collections de tapisseries anciennes au monde, probablement la plus importante en Europe, léguée en 1994 par la veuve de Reginald Toms. L’architecte écossais fit fortune à Londres dans les affaires immobilières dans les années 1930, poursuivit ses activités en Afrique du Sud, avant de s’établir définitivement en 1958 au Château de Coinsins. Au total une centaine de pièces, très représentatives de l’ensemble des grandes manufactures européennes du XVIe au xviiie siècle : les ateliers de Bruxelles et de Bruges, la Manufacture des Gobelins ou celle du Faubourg Saint-Marcel à Paris, les ateliers anglais ou encore l’atelier romain du Cardinal Barberini.

L’engagement
de l’Etat de Vaud
C’est la phase maniériste de la Renaissance que semblent avoir appréciée les époux Toms qui, en moins d’une quinzaine d’années, ont constitué une collection à la fois «prestigieuse et composite», selon André Gavillet, très impliqué à l’époque, au nom du gouvernement vaudois, dans la succession Toms et la création d’une fondation pour la gérer. Sous sa présidence et avec l’aide notamment de l’archéologue cantonal Denis Weidmann et du chancelier François Payot, un groupe de travail s’est constitué, dont l’une des tâches les plus ardues a été de rédiger un inventaire. Yves Noël, alors secrétaire général du département des finances, s’est engagé avec passion dans la suite des événements. Le produit de la vente du Château de Coinsins, également légué à l’Etat de Vaud, avec son mobilier – principalement anglais, dispersé à Londres sous les auspices de la maison Sotheby’s – a permis de réunir un fonds destiné à la restauration et à la conservation de ce précieux mais fragile patrimoine, auquel s’est ajoutée la collection d’art textile contemporain de l’association Pierre Pauli, animée par Pierre Magnenat et qui fut présentée à Lausanne au Musée Arlaud en été 20001.

Des expositions trop rares
On se représente mal les problèmes d’entreposage et d’exposition que posent des œuvres tissées de ce format. Un souci que porte avec courage et détermination Gisèle Eberhard, historienne d’art et responsable de formation en muséologie, que le Conseil de la Fondation Mary Toms-Pierre Pauli a chargée de cette délicate mission. Jusqu’à ce jour, seules de rares présentations publiques ont eu lieu dans le canton. Le péristyle de l’ancienne salle du Grand Conseil à Lausanne a accueilli quelques pièces, dont Les Suites de la Guerre, tissées à Bruges dans la deuxième moitié du xviie siècle d’après un tableau de Rubens. Puis, en 1997, une vingtaine de pièces majeures de la collection ont été exposées à l’Abbatiale de Payerne2. Depuis, plus rien.

Un destin inattendu
La destinée de la Collection Toms a quelque chose d’émouvant. La Suisse n’a pas vraiment de tradition tapissière, au moins pas de ce calibre-là. Mais la tapisserie, objet de grand luxe ou butin de guerre, semble souvent avoir un destin nomade. Berne, vainqueur de Charles le Téméraire et puissance occupante du Pays de Vaud, a su en tirer parti. Que ces pièces somptueuses, longtemps propriété des grandes cours d’Europe ou de puissants clergés, aient pu être rassemblées en plein vignoble de La Côte par un couple d’Ecossais, passionnés et discrets, en leur vaste mais humide demeure, cela est presque miraculeux. Au fond, il importe peu que l’on ne retrouve jamais les couleurs d’origine de ces splendeurs textiles. Leur coûteuse mais impeccable restauration est déjà un soulagement, je le dis sans ironie vis-à-vis des deniers de l’Etat. Ce qui est plus frustrant, c’est de ne pouvoir retrouver, même partiellement, faute d’un lieu à leur démesure, l’effet d’ensemble que leurs subtiles compositions et leurs ambitieuses composantes narratives procuraient.
Nous savons bien que la morosité économique actuelle nous place bien loin des magnificences que les époux Toms ont voulu offrir aux Vaudois. Il serait bien dommage de soustraire trop longtemps des œuvres aussi exceptionnelles au regard du public. Et on dit les Ecossais avares !
Christian Pellet

1Art textile contemporain, Ed. Benteli, 2000.
2Collection Toms, de fils et de couleurs, tapisseries du XVIe au xviiie siècle, catalogue de l’exposition à l’Abbatiale de Payerne, mai-septembre 1997.

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/7028 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/7028

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP