Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Cinéma : Stimmhorn et drame familial aux Journées de Soleure

La grande rencontre annuelle du cinéma suisse s’est tenue du 20 au 26 janvier dans l’accueillante bourgade alémanique. Parmi les 141 films programmés, deux documentaires, Inland et Remue-ménage, signés par les réalisateurs indépendants lausannois Pierre-Yves Borgeaud et Fernand Melgar, livrent une vision très singulière de la Suisse rurale.

Cor à corps
Inland est décrit par P.-Y. Borgeaud comme «une composition sonore et visuelle». Film sans parole mais riche de sa musicalité, il présente les prodigieux artistes bâlois que sont Balthazar Streiff (cors des Alpes, tuba) et Christian Zehnder (chant, accordéon) qui composent le duo Stimmhorn. Le premier est un souffleur infatigable, une sorte de spéléologue des vents abyssaux. Le second est un acrobate de l’émotion vocale, jubilatoire ou douloureuse ; le film nous en restitue, à travers de très beaux documents radiologiques et endoscopiques, de la fosse nasale jusqu’aux poumons, toute la vibrante anatomie. L’ensemble est redoutablement harmonieux. La composition visuelle de P.-Y. Borgeaud confère au duo une dimension spirituelle déroutante, en saisissant leurs exploits sonores en des lieux d’une monumentalité pathétique : pont d’autoroute, usine, canal en montagne ou caverne. Pour ensuite replonger dans les voies respiratoires d’un organisme déformé par l’intensité lyrique, comme si le cinéaste voulait réaliser la rencontre (pas si improbable) entre Ferdinand Hodler et Francis Bacon.

Blues broyard
Fernand Melgar qualifie son travail de «cinéma direct». Aucune mise en scène, assure-t-il auprès des spectateurs qui le soupçonneraient de fiction, subjugués par les petits miracles de spontanéité foisonnant dans ce remue-ménage. Le doute viendrait, précise-t-il, d’un montage rigoureux qui suit des règles narratives strictes. Le résultat est poignant, à l’image de la destinée des personnages bien réels que ce documentaire évoque. Pascal, démolisseur de voitures à Moudon, mène deux vies : celle, pas très glorieuse malgré de louables efforts, d’un travesti (façon jumeau inavouable de Patrick Juvet) et celle, courageuse, de père de famille. La population moudonnoise semble considérer à une très large majorité que ces deux existences sont pour le moins incompatibles. La lutte de tous les instants dans laquelle sont engagés Pascal et son épouse pour se faire accepter dans le village se révèle héroïque. Le mérite du cinéaste est de la documenter avec une extrême discrétion de caméra et une pudeur intelligente face au désastre psychologique qui a secoué la jeunesse de Pascal. Ce sont d’ailleurs les propres enfants de celui-ci qui, avec un humour stupéfiant, décrivent le mieux la situation difficile de leur père «papa c’est un peu Musclor avec une voix de femme».

Paradis, enfer
et purgatoire
Inland et Remue-ménage ont déjà été présentés l’année passée au festival de Nyon, au cours d’une même programmation. Rien ne lie en apparence leurs thématiques ; à première vue, elles semblent même diamétralement opposées. Pourtant, ces deux films me paraissent contribuer avec une égale intensité à brouiller toute tentative de cerner un phénomène helvétique, dans ses dimensions culturelles ou sociales, au risque d’être rattrapé par son folklore. L’un élève jusqu’au sacré un art traditionnellement montagnard en dépistant ses composantes organiques et en projetant celles-ci dans de grandioses et oppressants paysages. (P.-Y. Borgeaud dit lui-même avoir voulu établir un dialogue entre micro- et macrocosme). L’autre désacralise le bonheur familial à la campagne en désignant les limites étroites dans lesquelles le regard d’une communauté voudrait le confiner. (Toutefois, F. Melgar se garde bien de basculer dans des positions morales). Ironie du sort, son documentaire a été projeté dans une salle quelque peu vétuste que les habitués des journées cinématographiques surnomment «le purgatoire».
A mi-chemin entre les cimes orgueilleuses et la plaine désolée, Soleure offre un reflet troublant de la diversité que le cinéma suisse revendique à travers sa production actuelle. Devant ma tasse de café à l’hôtel Kreuz, je me dis qu’on n’est pas encore au bout de nos peines. Heureusement.

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/7026 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/7026

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP