Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Beaux-arts: La peinture de Stéphane Zaech

Dans son édition du 13 août, 24 heures publiait un article de Françoise Jaunin relatant le retour de la peinture dans les expositions d’art contemporain, qu’elle soupçonne de marketing opportuniste, que ce soit dans les vastes et intimidantes galeries de Chelsea à New York, dans les musées bâlois (Painting on the move) ou à Paris, avec la rétrospective consacrée à Georges Mathieu au Musée du Jeu de Paume. On assisterait même, avec «Chers peintres ?» à Beaubourg, au retour de la peinture figurative. Cela me paraissait déjà visible à New York en 2000 lorsque le musée Whitney, avec le concours de la galerie Robert Miller, rassemblait les héroïques portraits qu’Alice Neel a peint au cours des années 1960-1980 dans son appartement du Upper West Side, alors que downtown, le pop art et l’art conceptuel, parmi d’autres éclatements, entamaient leur conquête joyeuse du marché. Il est intéressant de noter qu’en Romandie, quarante années plus tard, on persiste à accorder à ces mouvances une visibilité d’avant-garde: l’exposition du Musée cantonal des beaux-arts, Inside the Sixties, atteste d’une attitude locale quelque peu ambigu‘ vis-à-vis de l’art contemporain, où se mêlent nostalgie de cette époque et désir conservateur de figer les avant-gardes. Force est de constater que chez nous, en ces années d’exposition nationale, de vidéo-hégémonie et de glamour conceptuel, les peintres figuratifs sont poliment boudés par les offices de la culture fédérale.
N’en déplaise aux rassembleurs de botte-culs façon designer, la rétrospective que l’Espace culturel d’Assens consacre à Stéphane Zaech, artiste établi dans l’Est vaudois, nous montre ? de la peinture. Et de quelle superbe facture ! Ce sont surtout des toiles de grand format que propose cette exposition. On y trouve des Suzanne au bain, des Barques, des Peintre et modèle, sujets certes classiques, mais traités avec une finesse exemplaire. S’il avoue s’intéresser à l’œuvre de Velazquez, s’il confesse l’influence de Picasso (avec qui il partage cette manie d’inscrire au dos des toiles les jours de travail consacrés), Zaech est un adepte serein des maîtres anciens, Chinois notamment, ceux de l’époque où peinture et écriture se pratiquaient avec le même outil: le pinceau. Peut-être est-ce d’ailleurs lui, le pinceau, dont il faudrait, en suivant le travail patient et méticuleux de Zaech, fêter le retour. Je pense au vieux mais toujours vigoureux norvégien Odd Nerdrum, qui déclarait vouloir peindre comme Rembrandt ou ne pas peindre du tout. Sans pousser l’ambition vers de pareils extrémismes, il serait agréable que cessent ces innombrables tentatives juvéniles, au nom de la tendance, d’écarter du travail de peintre les pinceaux, le chevalet, le châssis, la toile, la peinture elle-même.
Stéphane Zaech est le véritable artiste contemporain.
Christian Pellet

Encadré

A l’occasion de cette exposition, les éditions art & fiction, spécialisées dans les livres de peintres, publient deux ouvrages sur Stéphane Zaech: un catalogue – Document 1 – des peintures récentes, avec un texte de la romancière Pascale Kramer, des photographies d’Olivier Christinat et un entretien avec le peintre; Natchez, sorte de brève théorie de la peinture – ornée de tampons originaux de l’artiste – sous forme de correspondance adressée à son bouledogue anglais.
***
Stéphane Zaech, peintures, Espace culturel Assens, du 24 août au 7 octobre 2002.
Les éditions art & fiction organisent une lecture publique des textes parus cette année, vendredi 6 septembre 2002 à 18 h 30 à la Folie Voltaire dans le parc de Mon-Repos à Lausanne.
Editions art & fiction, rue Voltaire 5, 1006 Lausanne.

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/7022 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/7022

Thématiques

En relation

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP