Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Santé: L’état économise, le personnel souffre, les malades aussi

Les économies de l’état de Vaud ont mis plusieurs secteurs sous pression.
Le 3 février : Rapport sur la surcharge et la pénibilité du travail au CHUV.
Le 4 février : conférence extraordinaire des directeurs d’établissements scolaires pour traiter du problème de l’épuisement professionnel des enseignants.

Le Rapport sur la surcharge et la pénibilité du travail au CHUV, qui vient d’être rendu public, est l’œuvre d’une commission paritaire formée de membres de la direction du CHUV et des Hospices et d’une délégation de l’assemblée du personnel.
Il apparaît que le CHUV Ð à la fois hôpital de proximité, hôpital universitaire et hôpital de soins aigus Ð est pris dans un étau : les restrictions financières sont sévères et le nombre des patients traités est en hausse (voir encadré). On assiste en effet à une émigration des cliniques privées du fait des nombreuses résiliations d’assurances privées, et à un report des hôpitaux du GHRV qui ont également subi des restrictions budgétaires. Les cas lourds sont, de plus, en augmentation.
Avec l’expansion des tâches administratives, plus importantes encore dans un hôpital universitaire, le temps accordé aux soins diminue. La réduction de la durée d’hospitalisation augmente également la lourdeur des tâches, puisqu’elle entraîne proportionnellement plus d’entrées et de sorties.
Si tous les secteurs de l’hôpital sont sous pression, le personnel soignant est le plus « gâté ». Il assure le service 24 heures sur 24, toute la semaine. Il est soumis aux heures supplémentaires et aux modifications d’horaire dues au manque d’effectifs. Il souffre de temps de repos insuffisant. Comment, dans ces conditions de stress et de fatigue, faire face sereinement à des situations de fin de vie, de toxicomanie, de violence ? ?
Fatalement, en 1997, les absences du personnel infirmier ont progressé de 1,28 jour. Il devient difficile de garder le personnel, d’en engager du nouveau et de bien former la relève. En 1998, les soins intensifs ont perdu la moitié de leurs infirmières certifiées.
Ajoutons une poignée de cerises sur la pièce montée : il n’y a pas de garderie adaptée à des horaires impossibles, le parking est laborieux, une personne sur cinq travaille dans un local borgne, on manque de locaux pour patients en fin de vie ou pour accueillir les familles des patients décédés.
Les principaux concernés, les patients, pâtissent bien sûr de cet environnement : surveillances espacées, suivis inadéquats, transferts prématurés vers des services d’intensité médicale moindre, erreurs, information déficiente, sorties hâtives ou mal suivies.
Comment enrayer cette péjoration des conditions de travail et de prise en charge ? Propositions de la délégation de l’assemblée du personnel, puis, s’il y a divergence, celles de la direction :
¥ÊLes 5 francs supplémentaires par heure de travail de nuit ne remplaçant pas le repos, il est demandé une compensation en temps de 20 %. 10% pour la direction.
¥ÊPour les personnes travaillant dans des locaux borgnes, 5 jours de congé supplémentaires sont sollicités. La direction demande une indemnité de 150 francs par mois.
¥ÊLa pénibilité des services de piquet pourrait être amoindrie par une réorganisation et l’engagement de personnel.
¥ÊPour 3300 employées (2/3 du personnel), moins d’une centaine de places de garderie sont disponibles. 25 places environ sont adaptées à des horaires irréguliers. La création d’une garderie sur le site du CHUV est demandée. La direction se contenterait d’une réallocation afin d’améliorer l’offre existante.
La commission estime à 195 emplois plein-temps (dix-sept millions) la rallonge nécessaire pour parer au plus pressé. cp

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/7015 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/7015

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP