Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Santé: Les hôpitaux soignent l’économie

Le Laboratoire d’économie appliquée (LEA) de l’Université de Genève a reçu du Département de l’action sociale et de la santé (DASS) la mission d’évaluer les retombées économiques des Hôpitaux universitaires genevois (HUG). Conclusion: les hôpitaux ne se résument pas à un seul souci financier,ils poussent aussi à la roue du système économique.

Il est bon que l’on nous permette parfois d’échapper aux culs-de-sac où s’enferme notre compréhension du monde. Ainsi la compartimentation de notre société en secteurs étanches nous interdit, la plupart du temps, de discerner des alternatives et d’imaginer des solutions. Ë l’inverse, cette compartimentation autorise la mise en place de stratégies politiques Ð par exemple des cures d’amaigrissement de l’État Ð en réduisant la réalité en objets trop simplifiés, sortis d’un système plus global. Et la société est plus complexe que la simple somme des ménages et que l’addition de paniers d’emplettes.
C’est ainsi, par exemple, que l’on a pris l’habitude de considérer les hôpitaux comme une simpleÊÐ quoique lourdeÊÐ charge financière. Dans notre exemple plus précis : les Hôpitaux universitaires genevois (HUG) coûtent 591 millions par an au canton et aux communes de Genève. Voilà une réalité claire, apparemment simple, qui se suffit à elle-même.
Pourtant le rapport Impacts économiques des HUG, que vient de rendre le Laboratoire d’économie appliquée (LEA) de l’Université de Genève, montre qu’il est nécessaire de prendre un peu plus de hauteur.
Se basant sur les comptes 1997, le LEA calcule tout d’abord la valeur marchande de la production de services des HUG, qui se monte à 413 millions. Sur cette somme, 171 millions sont des achats de biens et de services Ð 35 % effectués dans le canton Ð et 242 millions de la valeur ajoutée, c’est-à-dire la richesse véritablement créée par les HUG.
L’ensemble des charges des HUG se répartit pour 82,2 % en masse salariale, pour 17,3 % en achats de biens et de services et pour 0,5 % en autres charges.
Alors l’analyse du LEA commence : elle consiste, depuis ce point, à évaluer les effets de ces dépenses sur l’économie cantonale globale (voir le schéma ci-dessous). On s’aperçoit aussitôt que le cadre d’analyse utilisé renvoie à un système économique considéré comme un circuit, dans lequel ce que l’on y injecte, par effet de cascade, induit des effets démultipliés et contribue à « faire tourner la machine » : 230 millions de salaires générés, ainsi que 4000 postes de travail.
Cet effet d’entraînement est évalué par le LEA à 3,1 fois la valeur ajoutée produite par les HUG ; au final, les HUG produisent 3,7 % du revenu cantonal brut, estimé à 20 milliards. Si 10 % de l’augmentation de la valeur résulte des achats de biens et services, elle est due pour la plus grande part, pour 90 %, aux dépenses de consommation des salariés. C’est que les HUG emploient 8500 collaborateurs, qui reçoivent 691 millions de salaire. En outre les salariés versent 88 millions d’impôts. Au total, les rentrées fiscales issues de l’activité des HUG sont évaluées à 122 millions, ce qui correspond au 21 % des subventions octroyées aux HUG. Le coût net des HUG, pour le canton, n’est donc « plus » que de 469 millions, au lieu de 591 millions.
Cette étude montre que les hôpitaux sont très performants en termes d’effet d’entraînement, notamment par leur utilisation du travail humain. Elle amène par conséquense à poser la question des répercussions que des économies dans ce secteur pourraient avoir sur l’économie générale, au-delà de la qualité des soins offerts. Car, au final, certains remèdes (les économies) pourraient bien avoir pour effet secondaire d’aggraver le mal du patient (l’économie ).
S’il s’agit pourtant de chercher des économies, rien ne peut remplacer totalement les véritables choix politiques : quelles activités soutenir ou non ; ce type de recherche fait, par sa logique, toujours apparaître des résultats positifs. cp

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/7006 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/7006

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP