Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Tessin : Un signe avant- coureur

Le conflit qui oppose Patrizia Pesenti aux quatre autres conseillers d’Etats tessinois reflète la collision entre deux projets politiques inconciliables. Pour la droite emmenée par Marina Masoni, il s’agit de faire «maigrir la bête». «Moins il y en a, mieux c’est» pourrait être sa devise à propos de l’Etat. A quatre reprises, elle a fait baisser les impôts, surtout pour les milieux aisés. A tel point qu’en 2004, le canton du Tessin aura des recettes nominales inférieures à celle de l’an 2000.
Lorsque Patrizia Pesenti refuse de baisser de 20% les dépenses sociales pour rééquilibrer un budget miné par les rabais fiscaux, elle ne défend pas une position extrémiste, mais un minimum de solidarité. Faut-il rappeler ici que le PS l’a écartée de la course au Conseil fédéral parce qu’il la suspectait de n’être pas «assez à gauche», notamment en raison de la politique rigoureuse qu’elle a menée dans le domaine sanitaire ?
En réalité, ce qui s’est passé au Tessin préfigure ce qui pourrait se passer en Suisse au cours des prochaines années. En effet, l’arithmétique empêche de baisser les impôts et de maintenir simultanément un bon niveau de solidarité. Si le «paquet fiscal» est accepté et la hausse de TVA refusée, la crise des recettes suscitera un conflit d’une intensité insoupçonnée entre la gauche et la droite dès l’élaboration des budgets 2005.
Or, notre système politique n’offre pas les outils institutionnels pour surmonter des situations aussi difficiles. Dans les régimes de concurrence politique, une coalition «centriste» serait vouée à l’éclatement. La tenue de nouvelles élections servirait alors de mécanisme régulateur. Si la droite l’emporte, elle peut poursuivre ses rabais fiscaux, mais doit en assumer elle-même les conséquences budgétaires, avec les coupes que cela suppose. Cela rend visible les effets de sa politique des caisses vides et offre de bonnes chances à la gauche de revenir ultérieurement. Inversement, si la gauche l’emporte lors des nouvelles élections, elle peut stopper cette politique antifiscale, ce qui ne la dispense pas d’une certaine rigueur budgétaire. Dans le système helvétique, ce type de conflit est censé se résoudre par la négociation, dans le respect non écrit de la collégialité. Or, face à l’âpreté des enjeux, le pieux principe de collégialité n’aurait pas d’effet miraculeux.
Faute de mieux, la démission peut servir de mode de régulation, à l’instar de ce qu’avait osé le conseiller fédéral socialiste Max Weber en 1953. Avec de bons arguments, les minoritaires ont des chances de revenir en force en arrachant des concessions aux majoritaires. Toutefois, dans les cantons, le parti du démissionnaire a de bonnes chances de retrouver son siège, malgré l’élection au système majoritaire. L’électorat centriste tient en effet à la représentation des minoritaires. Mais si le minoritaire est réélu, le fond du conflit n’est pas arbitré, et les institutions restent paralysées.
Pour remédier à ce problème, une rénovation fondamentale du système de gouvernement avait été proposée, sans succès, à la Constituante vaudoise. Le problème reste intact et il est probable que le dossier devra être rouvert. Car il s’agit d’antagonismes de fond.

Particularité tessinoise

Le Tessin est l’unique canton qui élit son exécutif à la proportionnelle favorisant ainsi les candidats aux idées marquées. On peut y voir la cause de la présence de personnalités aussi antagonistes que Marina Masoni, égérie de la droite affairiste de Lugano, et de Patrizia Pesenti. Si Patrizia Pesenti – malgré son intention de rester – démissionne pour confronter la droite à ses responsabilités, c’est le premier des viennent-ensuite de la liste socialiste qui la remplace. Si les viennent-ensuite refusent, la loi tessinoise prévoit une élection complémentaire majoritaire.

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/6905 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/6905

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP