Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste du 31 octobre 1963 au 24 juin 2021
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Après 58 ans, Domaine Public a cessé de paraître. Ce site ne publiera plus de nouveaux articles et est en cours de transformation pour présenter l'histoire et les archives du journal.

Humeur: Paléontologie parlementaire

Le Grand Conseil vaudois devait déménager vers la modernité. L’histoire, les symboles et les aléas technologiques continuent de la lui refuser

.Le Grand Conseil vaudois a récemment quitté le bâtiment Perregaux pour siéger au Palais de Rumine. Rendu nécessaire par les rénovations lourdes à apporter au bâtiment de la Cité, ce déménagement a suscité les espérances les plus folles. Au plan pratique, les députés allaient enfin disposer d’une tablette leur permettant de poser leurs documents, ce qui, pensait-on, améliorerait le fonctionnement du Grand Conseil. La descente du Château vers la ville laissait surtout augurer un Parlement plus à l’écoute. Dans le marasme vaudois, voilà un symbole de poids. Enfin, grâce à l’introduction du vote électronique, on présageait une transmutation directe du 19e au 21e siècle.
C’était sans compter l’intendance. Croyant réussir le mariage de la carpe parlementaire et du lapin universitaire, ses concepteurs ont équipé un ancien auditoire de 294 fauteuils, alors que le Grand Conseil ne compte que 180 membres. De ce fait, il n’est pas possible de se déplacer entre les travées. La disposition choisie est la négation même de l’étymologie du terme « parlement », puisque les députés des différents groupes politiques sont physiquement empêchés de nouer un dialogue. On croyait ce mal très vaudois confiné aux têtes, il est désormais ancré dans la pierre.
L’histoire récente aurait également dû appeler à la prudence en matière d’informatique : confier l’équipement d’une salle à l’Etat de Vaud comportait un risque intrinsèque. Et en effet, ce qui devait arriver arriva. Le système choisi est d’une telle lourdeur qu’il ne peut être utilisé que par le Grand Conseil. Ni l’Assemblé constituante, ni le Conseil communal de Lausanne, ni, par exemple, les fédérations sportives internationales ne peuvent espérer utiliser pleinement les coûteuses fonctionnalités de cette salle.
Lorsque le système informatique se bloque, comme ce fut le cas il y a quelques semaines, il faut désormais faire venir un technicien bernois, ce qui prend plus d’une heure. La lecture de La Feuille des avis officiels nous éclaire à ce propos. En première page de l’édition du 30 octobre, on pouvait en effet y lire un avis intitulé « Impact pour les usagers vaudois du transfert à Berne de l’ordinateur central de l’Etat de Vaud ». N’y voyez aucun symbole historique, c’est essentiellement une question managériale, nous explique-t-on.
Les augures auraient dû se méfier. On n’installe pas impunément un Parlement dans un bâtiment abritant un musée de paléontologie. Qu’on se le tienne pour dit, maintenant que c’est acquis pour 4,2 millions. rn

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/6877 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/6877

Thématiques

Accueil

Auteures / Auteurs

Les articles

Les publications

Le Kiosque

À propos de DP