Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste du 31 octobre 1963 au 24 juin 2021
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Après 58 ans, Domaine Public a cessé de paraître. Ce site ne publiera plus de nouveaux articles et est en cours de transformation pour présenter l'histoire et les archives du journal.

Accords bilatéraux: Deuxième étape : l’Europe

Reconnaissons que les accords bilatéraux représentent une stratégie de rattrapage. Il lui manque une véritable dimension politique.

La Société pour le développement de l’économie suisse a déjà lancé une importante campagne pour défendre les accords bilatéraux. L’axe de bataille est clair : les accords bilatéraux ne concernent que la vie économique et n’ont pas d’implications politiques. On peut donc les approuver tout en étant opposé à l’adhésion à l’Union européenne. Ë court terme, le calcul est limpide : il s’agit de s’allier les milieux économiques antieuropéens, auxquels on présente les accords bilatéraux comme le meilleur moyen de ne pas adhérer à l’Union.
La cohérence politique exigerait au contraire de présenter ces accords pour ce qu’ils sont, à savoir la mise en œuvre progressive d’une timide stratégie de rattrapage. Sortant de plusieurs décennies d’auto-isolation, la Suisse s’insère par étape dans les institutions internationales : après le Fonds monétaire, l’Organisation mondiale du commerce, le Partenariat pour la paix, l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe et, avec les récents accords bilatéraux, le Marché unique européen, viennent logiquement l’Union européenne et l’ONU.

Contre la logique du profit

L’adhésion à l’UE apporterait à la Suisse la dimension politique et culturelle qui manque dans les accords bilatéraux : en participant de plein droit à l’Union, la Suisse ne participerait pas seulement aux décisions. Par son adhésion, elle reconnaîtrait enfin les valeurs de paix et de solidarité qui animent l’Europe. La Suisse pourrait renforcer la position des États européens face aux multinationales. Au niveau mondial, l’UE est en effet la seule superpuissance qui se bat pour défendre la culture, la solidarité et l’environnement face à la logique pure du profit.
Un tel discours rejoindrait les préoccupations des milieux qui se battent pour protéger les Alpes. Il apporterait une réponse nettement plus solide et crédible à tous ceux que le vent âpre de la globalisation menace. Ce sont en effet leurs craintes justifiées et légitimes qui appellent les mesures d’accompagnement. Mais l’on sent bien qu’en fin de compte, les accords bilatéraux ne sont qu’une bonne occasion pour obtenir quelques maigres « mesures d’accompagnement de la globalisation ». Ainsi remises en perspective, ces mesures ne seront guère plus qu’une goutte d’eau sur une pierre chaude, car elles n’ont aucune emprise sur les causes d’un mal qui n’a du reste pas grand-chose à faire avec les accords bilatéraux.
Dans une démocratie semi-directe, les politiciens doivent vouer une attention toute particulière à la dimension morale et philosophique des questions qui se posent, sans quoi la machine se grippe. Nier systématiquement cette dimension et se limiter à l’épicerie économique ne peut tenir lieu de stratégie. r n

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/6850 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/6850

Thématiques

Accueil

Auteures / Auteurs

Les articles

Les publications

Le Kiosque

À propos de DP